Essonne : le cadavre d'une femme retrouvé, les pieds liés, au fond d'un puits

Essonne : le cadavre d'une femme retrouvé, les pieds liés, au fond d'un puits
Le corps d'une femme a été découvert, les pieds liés, dans un puits du domaine de Leuville-sur-Orge (Essonne).

, publié le samedi 16 juin 2018 à 08h30

Le corps d'une femme a été retrouvé "les pieds attachés" au fond d'un puits de drainage le jeudi 14 juin près du château de Leuville-sur-Orge (Essonne), propriété de l'État de Géorgie. Les causes de la mort restent, pour l'heure, inconnues.

Retrouvée par un résident du domaine, la femme, sans papiers d'identité, avait les "pieds attachés", a indiqué vendredi le parquet d'Évry, confirmant une information du Parisien.

"Il pourrait s'agir d'une résidente" du domaine, selon le parquet. "Le corps ne portait pas de trace apparente de violence. C'est donc l'autopsie qui permettra d'en savoir davantage sur les causes du décès".

Une femme présentant des "troubles psychologiques"

L'homme qui a fait la macabre découverte était parti à sa recherche, "inquiet de voir la porte du logement de sa voisine ouverte". Il a fini par la retrouver au fond d'un puits de drainage, qui permet d'évacuer l'eau drainée du terrain du château, précise Le Parisien. Selon le quotidien, il s'agissait d'une femme d'une soixantaine d'années présentant des "troubles psychologiques". L'enquête visant à déterminer les causes de la mort a été confiée au commissariat d'Arpajon.



Le "domaine des Géorgiens", qui s'étend sur cinq hectares et accueille actuellement une poignée de résidents permanents, abrita à partir de 1922 le premier gouvernement démocratique en exil de ce petit Etat du Caucase. Après travaux, les lieux devraient se transformer dans les années à venir en centre historique et culturel franco-géorgien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.