Éric Zemmour porte plainte contre Paris Match pour "atteinte à la vie privée"

Éric Zemmour porte plainte contre Paris Match pour "atteinte à la vie privée"
Éric Zemmour à Toulon, le 17 septembre 2021.

publié le jeudi 23 septembre 2021 à 11h16

"Il faut croire que je commence à inquiéter suffisamment", a réagi Éric Zemmour, qui promet qu'il ne se laissera pas "intimider".

Le polémiste Éric Zemmour va porter plainte contre Paris Match après la publication de photos privées le montrant en compagnie de sa conseillère, a annoncé mercredi 22 septembre son avocat Olivier Pardo.

"Paris Match et Voici ont publié des images portant atteinte à la vie privée d'Éric Zemmour et de Sarah Knafo, a-t-il écrit sur Twitter. Rien ne peut justifier ce type de publication, si ce n'est la volonté de nuire.

En conséquence, nous engageons sans délai des procédures à l'encontre de ces publications."


Paris Match publie jeudi une enquête sur Sarah Knafo, énarque et conseillère de 28 ans d'Éric Zemmour. Elle est également magistrate à la Cour des comptes, une fonction de laquelle est s'est récemment retirée temporairement. L'hebdomadaire publie à cette occasion plusieurs photos, dont celle de Une où l'on voit le polémiste se baigner à la Seyne-sur-Mer en compagnie d'une personne présentée comme Sarah Knafo. Cette dernière porte également plainte.

"Il y a un article, et cet article n'a rien à voir avec les photos, a estimé jeudi matin Olivier Prado sur BFMTV. Les photos sont là dans un but qui est l'intention de nuire, l'intention de faire mal, l'intention d'empêcher, l'intention de porter une atteinte à la vie privée."

Interrogé par BFMTV, le rédacteur en chef de Paris Match, Bruno Jeudy s'est défendu. "On fait une enquête sur le duo Sarah Knafo-Éric Zemmour. On fait notre travail", a-t-il expliqué.

Contacté par le chaîne d'information en continu, l'entourage d'Éric Zemmour a confirmé sont intention de porter l'affaire devant le juge. Il a d'ailleurs réagit lui-même sur Twitter. "Il faut croire que je commence à inquiéter suffisamment pour que Paris Match, le caniche du pouvoir, essaye de me nuire. Je ne me laisserai pas intimider", a écrit Éric Zemmour sur Twitter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.