Entreprises : le coronavirus sera considéré comme un "cas de force majeure"

Entreprises : le coronavirus sera considéré comme un "cas de force majeure"
Bruno Le Maire, le 19 février 2020, à Paris

, publié le vendredi 28 février 2020 à 13h57

Alors que le nombre de cas de Covid-19 bondit dans l'Hexagone, le ministre de l'Economie s'est adressé aux entreprises qui connaîtraient des perturbations dans leurs activités.

A l'occasion d'un point-presse tenu vendredi 28 février, Bruno Le Maire a indiqué que l'Etat réserverait un traitement particulier vis-à-vis des entreprises touchées par le coronavirus."Nous allons considérer le coronavirus comme un cas de force majeure pour les entreprises", a indiqué le ministre de l'Economie.

"Pour tous les marchés publics de l'Etat, s'il y a un retard de livraison de la part des PME ou des entreprises, nous n'appliquerons pas de pénalité car nous considérons le coronavirus comme un cas de force majeure", a t-il poursuivi. Bruno Le Maire a en outre précisé avoir "écrit aux autorités locales pour les inciter à en faire de même". "Les entreprises doivent rester un lieu de sécurité pour les salariés a t-il encore ajouté.

Concernant l'impact potentiel de l'épidémie sur l'économie française, le ministre fournira une évaluation "la semaine prochaine". "J'invite chacun à ne pas avancer des chiffres fantaisistes sur l'impact du coronavirus en France et sur la zone euro. "Tous les chiffres qui sont avancés" jusqu'à présent sont "des chiffres au doigt mouillé", a t-il estimé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.