Entre 200.000 et 330.000 offres d'emploi non pourvues "faute de candidats"

Entre 200.000 et 330.000 offres d'emploi non pourvues "faute de candidats"

L'opérateur public part des offres d'emplois qu'il a lui-même traitées en 2016

A lire aussi

AFP, publié le mardi 19 décembre 2017 à 17h22

Entre 200.000 et 330.000 projets de recrutements ont été abandonnés "faute de candidats" en 2017, selon une étude de Pôle emploi présentée mardi en conseil d'administration.

L'opérateur public part des offres d'emplois qu'il a lui-même traitées en 2016. Sur les 3,2 millions d'offres déposées à Pôle emploi, 2,9 millions "ont été pourvues", soit environ neuf sur dix, indique l'opérateur dans un communiqué. Parmi les 300.000 autres offres, restées non pourvues, "97.000 ont été annulées par l'employeur car son besoin avait disparu" et "53.000 étaient toujours en cours" fin 2016.

In fine, 150.000 recrutements ont été "abandonnés faute de candidat adéquat", soit "4,7% de l'ensemble des offres déposées à Pôle emploi".

"Par extrapolation", Pôle emploi estime que "entre 200.000 et 330.000" projets de recrutement ont été abandonnés "faute de candidats" en France en 2017. Parmi ceux-ci, "entre 110.000 à 181.000" concernent un emploi durable (CDI ou CDD de plus de 6 mois), indique-t-on à Pôle emploi, interrogé par l'AFP.

La construction et le commerce sont les secteurs les plus concernés, avec respectivement 5,7% et 5% d'offres non pourvues faute de candidats, précise-t-on de même source.

Et quel que soit le secteur, les très petites entreprises (TPE, 1 à 9 salariés) sont les plus touchées (5,8%), tandis que les entreprises de plus de 100 salariés sont relativement épargnées (2,3%).

"C'est assez classique, les patrons des petites entreprises ont plus de difficulté à recruter, ils n'ont pas de service RH, pas forcément le temps", explique-t-on à Pôle emploi, qui a lancé en début d'année une expérimentation pour mieux accompagner les petites entreprises.

L'opérateur public note, par ailleurs, que la plupart (87%) des offres restées non pourvues ont pourtant "suscité des candidatures", les employeurs les ayant jugées "trop peu nombreuses ou inadéquates".

Les employeurs expliquent ces difficultés à trouver un candidat par le "manque d'attractivité du poste proposé" (77% des cas), mais aussi par "le manque d'expérience, de compétences ou de motivation" des candidats (près de 70%) et par le manque de diplôme (45%), indique-t-on à Pôle emploi.

 
50 commentaires - Entre 200.000 et 330.000 offres d'emploi non pourvues "faute de candidats"
  • Censeurs vous n'êtes pas concernés comme vous n'êtes pas en france.....

    Pourquoi cela il est plus facile d'avoir de l'argent à ne rien faire que d'aller bosser.
    Quand nos ILLUSTRES gouvernants auront compris qu'il faut envoyer les gens au boulot plutot que de les nourrir sur le dos du contribuable à ne rien faire ça ira un .....peu mieux

  • Cela devrait faire entre 200.000 et 330.000 chômeurs en moins........mais Pôle Emploi
    ne fait pas son travail.
    Privatisons Pôle Emploi et mettons ses employés au travail !!

  • Il faudrait peut être commencer par des reconversions des chômeurs sans emploi dans leurs métiers vers des emplois où il y a des demandes non satisfaites. On constate tous les jours que par exemple la restauration, ou la coiffure ne trouvent pas de personnel. Idem dans certains métiers du bâtiment et l'on s'étonne ensuite que ces emplois soient occupés par des Étrangers. Donc il y a vraiment un problème avec des offres non satisfaites.

  • C'est faux beaucoup d'offres sont bidons pour justifier l'emploi des agents de Pôle Emploi.
    Il faut parfois rétablir la vérité et ne pas croire ces articles nauséabonds dictés par le pouvoir en place et relayés par les petites mains complices des journalistes.

  • le "faute de candidats" est "malin"...genre : ces fainéants de chômeurs ne bossent pas alors qu'ils peuvent. Quand on lit on a entre autres cette remarque : 97 000 emplois annulés car les employeurs n'avaient plus de besoin (de recruter"...) 97 000 ! En conséquence, le titre n'est pas valable. Ce n'est pas toujours "faute de candidats" mais faute (aussi) d'embauches.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]