Enrico Macias : ces 30 millions d'euros qui lui pourrissent la vie

Enrico Macias : ces 30 millions d'euros qui lui pourrissent la vie©Wochit

, publié le samedi 16 mars 2019 à 14h40

Le célèbre chanteur, qui avait emprunté de l'argent à la banque islandaise Landsbanki Luxembourg avant qu'elle ne fasse faillite, va devoir lui rembourser 30 millions d'euros. Son recours ayant été rejeté, explique Capital.

Cette fois-ci la sanction est ferme et, semble-t-il définitive.

Et c'est un gros coup dur pour Enrico Macias qui va devoir rembourser 30 millions d'euros à la liquidatrice de la banque Landsbanki Luxembourg. Le pourvoi du chanteur a en effet été rejeté par la justice luxembourgeoise. En cause, un prêt que le chanteur avait effectué auprès de la structure islandaise en 2007. À l'époque, comme le rappelle Capital, le chanteur avait besoin de cinq millions d'euros pour rénover sa villa de Saint-Tropez. Il est alors mis en relation avec la banque qui lui propose finalement beaucoup plus en échange de placements dans des produits spéculatifs.



Au total, Enrico Macias reçoit 35 millions d'euros, dont neuf qui lui seront versés directement. Sauf qu'en 2008, année de la crise en Islande, la banque fait faillite. Sa liquidatrice n'a alors d'autre choix que de trouver 2,5 milliards d'euros. Elle demande à l'auteur d'"Adieu mon pays" de rembourser la somme. Le chanteur refuse, puis est condamné à payer 30 millions d'euros en 2014, une sanction confirmée en appel en 2017.

Un autre volet en suspens

Une décision synonyme de "désastre" pour son avocat, qui a réagi sur les ondes de RTL Luxembourg. En parallèle, Enrico Macias et plusieurs plaignants ont lancé une procédure pour avoir été victimes de "manœuvres frauduleuses" de la part de Landsbanki Luxembourg. Le tribunal correctionnel de Paris a rejeté la demande des plaignants en 2017, mais la Cour d'appel doit se prononcer sur cet autre volet. Cela permettra-t-il à Enrico Macias de ne pas avoir à rembourser ces 30 millions d'euros ? Réponse au mois de mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.