Enquête contre Olivier Duhamel : l'affaire classée sans suite pour "prescription"

Enquête contre Olivier Duhamel : l'affaire classée sans suite pour "prescription"
Olivier Duhamel, en mai 2016 (illustration)

publié le lundi 14 juin 2021 à 10h54

La procédure judiciaire concernait des accusations de viols et agressions sexuelles sur mineur, commis dans les années 80.

Déclenchée par des révélations accablantes au début de l'année 2021, l'enquête visant le politologue Olivier Duhamel, a été classée sans suite au seul motif que les faits sont prescrits, a annoncé le procureur de Paris Rémy Heitz, lundi 14 juin.

Suite à la publication d'accusations à son encontre, en janvier 2021, l'universitaire et avocat avait reconnu avoir agressé sexuellement son beau-fils "Victor" Kouchner lorsque ce dernier était mineur dans les années 1980.

Cinq mois après l'ouverture d'une enquête pour "viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans", "le parquet de Paris a procédé ce jour au classement sans suite de la procédure, en raison de la prescription de l'action publique", écrit le procureur dans un communiqué. "Ce motif de classement est retenu lorsque les faits révélés ou dénoncés dans la procédure constituent une infraction qui aurait donné lieu à poursuites de la part du parquet si le délai fixé par la loi n'était pas dépassé", explique le magistrat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.