Enlèvement de Mia : Rémy Daillet interpellé à son arrivée en France

Enlèvement de Mia : Rémy Daillet interpellé à son arrivée en France
Rémy Daillet, en 2009

publié le mercredi 16 juin 2021 à 07h35

Le Français de 54 ans est suspecté d'être impliqué dans l'enlèvement de la petite fille de 8 ans dans les Vosges, en avril dernier.

Après des contre-temps dus à la santé de sa femme enceinte, Rémy Daillet et sa famille sont finalement arrivés en France, mercredi 16 juin, après avoir quitté la Malaisie, d'où ils avaient été expulsés après expiration de leurs visas. La figure des milieux complotistes a été interpellée sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, en début de matinée.

L'avion à bord duquel se trouvait Rémy Daillet, avec sa famille, a atterri peu après 6h en provenance de Singapour, a indiqué une source aéroportuaire.

Son "mandat d'arrêt est exécuté par la gendarmerie des transports aériens", a indiqué cette source. L'avocat de la famille, Jean-Christophe Basson-Larbi, était présent à Roissy.

Arrêtés en Malaisie fin mai, où ils résidaient, Rémy Daillet, sa compagne enceinte et ses trois enfants de 17, 9 et 2 ans avaient embarqué mardi soir à Singapour sur le vol Air France AF 257. "A l'arrivée à l'aéroport en France, le mandat d'arrêt du juge d'instruction de la Jirs (juridiction interrégionale spécialisée) de Nancy sera notifié", a indiqué mardi soir le procureur de Nancy, François Pérain, dans un communiqué.

"Mouvance" anti-système

Il doit être soit transféré "immédiatement à Nancy en vue de sa mise en examen", soit présenté "devant le juge des libertés et de la détention de Bobigny pour une incarcération provisoire", a précisé le procureur. Dans cette dernière hypothèse, Rémy Daillet serait "transféré jusqu'à Nancy pour être interrogé par les juges d'instruction (...) dans un délai de quatre jours", a-t-il spécifié.

Rémy Daillet, ancien cadre du Modem en Haute-Garonne exclu du parti centriste en 2010, fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis dans le cadre de l'enquête sur l'enlèvement de la petite Mia, 8 ans, perpétré à la mi-avril dans les Vosges. L'enfant avait été retrouvée quelques jours plus tard en Suisse avec sa mère qui n'en avait plus la garde. Le Français de 54 ans est soupçonné, selon François Pérain, d'être l'"animateur" présumé de la "mouvance" anti-système des ravisseurs à l'origine du rapt.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.