ALERTE INFO
20:26 Euro : Karim Benzema rappelé en Equipe de France

Enlèvement de Mia : les suspects interpellés mettent en cause la mère de la petite fille

Enlèvement de Mia : les suspects interpellés mettent en cause la mère de la petite fille©Capture d'écran CNews

publié le vendredi 16 avril 2021 à 09h40

Les individus suspectés d'avoir enlevé Mia ont été interpellés en région parisienne, jeudi 15 avril. Le lendemain, BFM TV avance que les trois hommes ont affirmé que la mère de la petite fille âgée de 8 ans était à l'origine du projet d'enlèvement.

L'enquête autour de l'enlèvement de Mia, 8 ans, mardi 13 avril, se poursuit.

Ce vendredi 16 avril, BFM TV avance que, selon ses informations, les trois suspects interpellés la veille ont affirmé que la mère de la fillette était à l'origine du projet d'enlèvement. Cette dernière a perdu la garde de Mia en janvier, précise encore le média, et selon les individus interpellés, elle souhaitait être réunie avec sa fille. En outre, des matériaux chimiques et des ouvrages de la mouvance anarchistes auraient été découverts par les enquêteurs au domicile du XIXe arrondissement de Paris où les suspects ont été arrêtés, dont un sur la fabrication d'explosifs.



Des suspects connus des services de la DGSI

Les premiers éléments dévoilés au sujet du profil de ces trois hommes ne sont guère rassurants. D'après Le Parisien, ces individus seraient suivis par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). En cause : leur appartenance à la mouvance survivaliste, dont les adeptes apprennent des techniques de survie et s'entraînent au maniement d'armes dans la perspective d'une catastrophe éventuelle.

Le quotidien précise que les trois hommes, retrouvés en possession d'explosifs, seraient proches de l'ultra-droite et considérés comme potentiellement dangereux. Une information confirmée par BFM TV, qui évoque également des liens "avec une mouvance anarchiste et complotiste". Mardi 13 avril, vers 11h30, ils s'étaient présentés au domicile de la grand-mère de Mia, aux Poulières (Vosges). Prétendant être des professionnels des Stemo (Services territoriaux éducatifs de milieu ouvert), ils avaient expliqué devoir "conduire la fillette à un rendez-vous dans un centre spécialisé", a détaillé Nicolas Heitz, procureur de la République d'Épinal.

Les recherches se poursuivent pour retrouver Mia et sa mère

La jeune fille aurait ensuite pu être remise à sa mère, Lola Montemaggi, qui "n'avait pas le droit de la voir seule, mais seulement en présence d'un tiers deux fois par mois", a précisé le procureur. Les premiers éléments de l'enquête ont mis au jour le fait que la femme de 28 ans avait pour projet de "vivre en marge de la société", refusant de mettre sa fille à l'école. Les recherches se poursuivent activement afin de retrouver l'enfant de 8 ans et sa mère.

Le numéro mis à disposition des personnes ayant des informations au sujet de cet enlèvement est le 0 800 36 32 68.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.