Enlèvement de Mia : la fillette et sa mère retrouvées en Suisse, six jours après

Enlèvement de Mia : la fillette et sa mère retrouvées en Suisse, six jours après
Le squat où Mia Montemaggi, 8 ans, a été retrouvée, à Sainte-Croix en Suisse.

publié le dimanche 18 avril 2021 à 11h30

La mère et sa fille ont été découvertes dans un squat de la commune de Sainte-Croix, dans le canton de Vaud, en Suisse. Mia sera confiée à sa grand-mère.

La fillette de 8 ans et sa mère viennent d'être retrouvées dimanche 18 avril en Suisse, six jours après son enlèvement dans un village des Vosges, a annoncé le parquet de Nancy.

"Mia, âgée de 8 ans et sa mère viennent d'être découvertes dans un squat de la commune de Sainte-Croix dans le canton de Vaud en Suisse", a précisé François Pérain, procureur de Nancy dimanche 18 avril.

"Opération militaire" et camping sauvage

"En bonne santé", la fillette sera remise prochainement à sa grand-mère, souligne le procureur de Nancy.


En milieu d'après, le procureur de Nancy a repris la parole pour décrire une action de "type militaire". "Cinq hommes qui ont agi de manière déterminée. Quatre ont reconnu avoir participé à l'expédition visant à enlever la fillette. Le cinquième a reconnu avoir participé à sa préparation.
Il s'agit d'une action extrêmement bien préparée baptisée par leurs auteurs Opération Lima, comme s'il s'agissait d'une opération militaire. Cet enlèvement a été conçu comme une opération de type militaire", a ainsi déclaré François Pérain.

Quant aux profils des membres de cette équipe, "ces hommes sont plutôt insérés socialement et pas connus de la justice. Ce sont des citoyens qui n'ont jamais fait parler d'eux. Ils se sont rencontrés via les réseaux sociaux et partagent une même communauté d'idées. Ils sont contre l'Etat et mobilisés contre ce qu'ils appellent la dictature sanitaire", a t-il ajouté, précisant que les ravisseurs "ont passé une première nuit en camping sauvage dans les Vosges".

Près de deux cents gendarmes qui sont intervenus à un titre ou un autre dans le cadre de cette enquête. Cette découverte "est l'aboutissement des investigations menées à la demande du parquet de la JIRS de Nancy par la police fédérale helvétique et la police cantonale de Vaud agissant sous l'autorité du parquet de Fribourg".

"Les investigations ont permis de déterminer que Lola Montemaggi avait passé une première nuit en Suisse dans un hôtel à Estavyer-le-Lac (canton de Fribourg) avant d'être hébergée par une femme à Neufchatel (et) d'être déposée à cet immeuble squatté à Sainte-Croix", a-t-il précisé.

Cinq personnes interpellées

Dimanche 18 avril, un cinquième suspect a été interpellé dans l'affaire de l'enlèvement de Mia. La petite fille de 8 ans avait été enlevée le 13 avril en fin de matinée alors qu'elle était hébergée chez sa grand-mère maternelle, dans le village Les Poulières, à une trentaine de kilomètres d'Epinal. 

Trois hommes, se faisant passer pour des représentants de la protection de l'enfance, s'étaient présentés au domicile de cette femme, prétextant un rendez-vous dans un service éducatif avec la mère de Mia.

Cette dernière, qui n'a plus le droit de voir sa fille depuis le mois de janvier, est accusée par les trois hommes d'avoir commandité cet enlèvement. Elle vient d'être interpellée par les enquêteurs.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.