En Seine-Saint-Denis, "des populations ont faim", alerte Autain (LFI)

En Seine-Saint-Denis, "des populations ont faim", alerte Autain (LFI)
La députée LFI Clémentine Autain à l'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement le 11 février 2020.

, publié le mardi 21 avril 2020 à 17h55

La députée LFI demande aux pouvoirs publics de mieux répondre à "l'urgence sociale" amplifiée par la crise du Covid-19.


La situation en Seine-Saint-Denis deviendrait de plus en plus difficile, avertit la députée. Mais "pas seulement", ajoute-t-elle, précisant qu'ailleurs aussi, "les queues pour aller chercher des aides alimentaires ne cessent de grandir et vous avez des populations qui aujourd'hui ont faim", a averti la députée sur Franceinfo TV.

"Je m'étonne que, dans un pays aussi riche, les pouvoirs publics n'organisent pas mieux la solidarité pour soutenir les associations, pour augmenter les minima sociaux et pour répondre à l'urgence sociale qui se dégage avec le confinement", a-t-elle dénoncé.


En Seine-Saint-Denis, rappelle-t-elle, "le confinement est un confinement plus dur pour beaucoup de familles qui n'ont pas de maisons secondaires sur l'île de Ré ou ailleurs et qui se retrouvent dans des logements exigus parfois insalubres et avec des salaires qui sont les salaires de misère".

"Nous avons une population plus fragile, qui met plus de temps à aller chez le médecin parce que les renoncements aux soins sont liées à la situation sociale et économique", alerte-t-elle aussi. Selon l'Insee, la Seine-Saint-Denis fait partie des départements les plus fortement touchés par le Covid-19 avec au mois de mars un nombre de décès très supérieur par rapport à mars 2019 (+ 62%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.