En manque de dons, les Restos du coeur lancent un appel à la générosité

En manque de dons, les Restos du coeur lancent un appel à la générosité
3 à 4 millions d'euros manquent par rapport au budget prévisionnel des "Restos du coeur" pour la campagne 2019

, publié le lundi 23 décembre 2019 à 11h20

Le président bénévole de l'association constate une "baisse des dons" par rapport à l'année précédente, alors que la 35e campagne d'hiver des "Relais du coeur" bat son plein.

"Sans doute que les gens sont préoccupés par leur avenir, à juste titre, mais on leur demande de ne pas oublier le présent non plus". Les Restos du Coeur,par la voix de leur président bénévole, ont lancé un appel au don à l'antenne de franceinfo ce lundi 23 décembre.  "Il nous manque de quoi assurer deux semaines de fonctionnement, cela veut dire qu'il nous manque autour de 3 à 4 millions d'euros de dons, par rapport au budget prévisionnel", s'inquiète Patrice Blanc, 

Après 130 millions de repas distribués en 2018, les Restos du Coeur ont lancé en novembre dernier leur 35e campagne d'hiver. "Si on veut être au rendez-vous des personnes qui frappent à la porte des Restos du Cœur on a besoin, ces semaines-ci, d'argent, de dons financiers principalement", abonde le président de l'association, rappelant que la période la plus difficile reste à venir.

Janvier, février, le "période la plus rude"

"Noël, c'est une période où se concentrent beaucoup de dons, des dons par chèque ou des dons en ligne sur le site des Restos du Cœur, mais l'hiver ne se termine pas le 31 décembre, cela va continuer encore et c'est même vers janvier, février que la période est la plus rude, donc c'est vraiment là qu'on a besoin d'être présent".

Quelque 9,3 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en France, selon l'Insee, et près de 5 millions ont recours à l'aide alimentaire. La moitié des plus de 16 ans qui vont aux Restos du cœur sont à la recherche d'un emploi, 8% ont un emploi, 15% perçoivent une retraite. Une majorité (58%) sont des femmes, avec une surreprésentation des familles monoparentales. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.