EN IMAGES. Pluie de grêle, nuit noire en pleine journée : les orages font des dégâts

EN IMAGES. Pluie de grêle, nuit noire en pleine journée : les orages font des dégâts
Un camping ravagé par les eaux, jeudi 9 août à Saint-Julien-de-Peyrolas
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 10 août 2018 à 08h20

Alors que plus de 700 personnes ont dû être évacuées dans le Gard et qu'un septuagénaire restait introuvable, le ciel s'est radouci dans les départements frappés par les orages jeudi.

Retour au calme après la tempête. Jeudi 9 août, une partie de la France a été balayée par de violents orages, entraînant de nombreux dégâts.

Les régions du Centre-Est et du Sud-Est ont particulièrement été touchées. Voici le point sur la situation vendredi matin.



► GARD : UN HOMME DISPARU ET DES CAMPINGS DÉVASTÉS

Dans le Gard, un septuagénaire allemand manquait à l'appel, porté disparu depuis jeudi après-midi. Au sein du département, pas moins de 750 personnes, dont 184 campeurs, ont dû être évacués en raison de la montée des eaux. Dix d'entre eux ont été admis à l'hôpital pour des blessures légères ou des hypothermies. À Saint-Julien-de-Peyrolas, les vacanciers se sont retrouvés dans la boue et l'eau glacée. En une journée, il est tombé l'équivalent de cinq mois de précipitations.





► PLUIE DE GRÊLE SUR AUBAGNE

Dans les Bouches-du-Rhône, la ville d'Aubagne s'est retrouvée sous les eaux en quelques heures seulement. Certaines rues, totalement inondées, se sont transformées en rivière. La commune a également vécu un impressionnant épisode de grêle : des billes de glace de la taille de balles de ping-pong sont tombées du ciel, perforant des toitures.







► MINI-TORNADE EN MOSELLE

Dans l'Est cette fois, la ville de Forbach et ses environs ont été soufflés par une mini-tornade, qui a arraché des toits et couché des arbres. En pleine journée, les habitants ont eu l'impression d'être en pleine nuit : les vents et la pluie ont rendu la visibilité quasi nulle.



La météo de ce vendredi 10 août devrait se montrer beaucoup plus clémente. En début de matinée, plus aucun département ne se trouvait en vigilance orange.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU