EN IMAGES. La Corse touchée par la tempête Adrian

EN IMAGES. La Corse touchée par la tempête Adrian
Bastia, le 29 octobre 2018.
A lire aussi

publié le lundi 29 octobre 2018 à 19h30





Une tempête qui a des répercussions sur le reste du territoire

La tempête Adrian a des répercussions sur le reste de la France. Ailleurs dans l'Hexagone, l'heure d'hiver, la bien nommée, a sonné l'arrivée des premières neiges, notamment sur le Massif central.

Une trentaine de départements sont en alerte orange neige-verglas, du Tarn aux Ardennes en passant par l'Aveyron, le Cantal, la Loire, la Haute-Loire, l'Allier, l'Aube ou la Marne.

Les chutes de neige ont commencé à semer la pagaille sur les routes de Haute-Loire, avec des cumuls de neige pouvant atteindre 30 centimètres, voire 50 cm sur le Pilat. La préfecture a interdit de circulation les poids-lourds de plus de 7,5 tonnes sur plusieurs nationales, et ce jusqu'à mardi 8h, et imposé le port des équipements spéciaux pour les autres véhicules. "Il y a un peu de neige sur le réseau secondaire à partir de 1.000 mètres, mais sans difficultés majeures à ce stade", a indiqué la préfecture de la Loire.

Selon Météo France, qui relève la précocité de cet épisode neigeux -qui a débuté dans les Pyrénées et les Alpes-, des précipitations parfois soutenues doivent s'abattre sur l'Auvergne, avec une limite pluie-neige qui pourra baisser jusqu'en plaine dans la nuit de lundi à mardi. D'ici mardi matin, on peut attendre "des quantités de neige de 15 à 30 cm (localement 50 cm) au-dessus de 800 à 1.000 m et au moins 5 à 10 cm au-dessus de 500 m, voire plus bas", prévient l'opérateur météo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.