EN DIRECT. Suivez la journée de mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron

EN DIRECT. Suivez la journée de mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron
Des manifestants opposés aux réformes du gouvernement le 16 novembre 2017 à Nantes.

AFP, publié le jeudi 16 novembre 2017 à 10h30

Les opposants à la politique "libérale" du président se mobilisent, jeudi 16 novembre, pour la quatrième fois depuis la rentrée. Ils dénoncent les ordonnances, en vigueur depuis septembre.



Quelque 170 manifestations sont au programme de cet appel, lancé par la CGT, FO - une première depuis le début du quinquennat -, Solidaires, la FSU et des organisations de jeunesse (Unef, UNL, Fidl).

Ces organisations sont convaincues que la mobilisation reste l'outil le plus "efficace" de contestation.

Elles espèrent se faire entendre de l'exécutif, afin qu'il revoie sa "politique libérale visant à accroître les inégalités au profit d'une minorité".

S'il n'y avait que de légères perturbations sur les réseaux TER et Intercités, le trafic était normal à la RATP. Mais à Nice, il n'y a ni tramway ni bus. En outre, France Inter a été perturbée.

Au-delà des ordonnances, les syndicats s'insurgent contre la hausse de la CSG, les mesures d'économies dans la fonction publique et s'inquiètent de la future réforme de l'assurance chômage.

À leur côté, défileront des militants de la France insoumise (LFI).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
31 commentaires - EN DIRECT. Suivez la journée de mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron
  • une manif de plus pour rien. La mayonnaise ne prend pas, les gens ont compris la situation et la nécessité de réformes.

  • Ces manifs font parti du folklore français, mais qui amusent-elles encore ?

  • et ca va changer quoi a part rien ??? c etait pas pour lui qu il fallait voter , maintenant c est trop tard , allez faire comprendre ca au gens vous ,maintenant
    et tout le monde pleure au bout de6 mois de mandat , faut pas oublier qu il reste 9 ans et demi a le supporter

  • A Nantes, les zadistes de Notre Dame des Landes, ces anarchistes, ont dût se régaler. Bravo
    les syndicats!

  • Oh là....ils les ont sorti des maisons de retraites tous ces vieux ......C'est vrai que vu le petit nombre ..C'est quand même amusant la France....ou ceux qui seront plus là demain , s' inquiètent pour ...après demain...sachant que de toute façon si on veut faire quelque chose pour nos enfants Macron doit mettre les bouchées doubles...