En cas de séparation, la garde alternée des enfants doit-elle devenir la norme ?

En cas de séparation, la garde alternée des enfants doit-elle devenir la norme ?
Une affiche sur la séparation dans une Caisse d'allocations familiales à Belfort, le 25 janvier 2017.

Orange avec AFP, publié le jeudi 30 novembre 2017 à 14h00

DÉCRYPTAGE. L'Assemblée nationale examine, jeudi 30 novembre, la proposition de loi MoDem sur "la résidence de l'enfant en cas de séparation des parents".

Le texte prévoit que "la résidence de l'enfant est fixée au domicile de chacun des parents, selon les modalités de fréquence et de durée déterminées par accord entre les parents ou par le juge". Le juge pourra y déroger "à titre exceptionnel". Cette idée divise.


Le débat entamé à l'Assemblée jeudi pourrait ne pas s'achever... avant plusieurs mois.
Ce texte, qui déchaîne les passions et à la portée réelle incertaine, n'a été programmé par le MoDem qu'en fin de journée. Après une résolution, votée dans la matinée, sur la reconnaissance de l'engagement associatif, puis une proposition de loi sur les compétences des collectivités dans la prévention des inondations, sur laquelle plus de 80 amendements ont été déposés.
En conséquence, l'Assemblée, qui ne peut pas siéger au-delà d'une heure du matin pour une "niche" parlementaire, pourrait interrompre les débats après la discussion générale et ne pas entamer les 42 amendements.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU