En Camargue, un inquiétant phénomène menace une plage emblématique

En Camargue, un inquiétant phénomène menace une plage emblématique©Panoramic

publié le mercredi 04 août 2021 à 18h10

Un banc de sable gagne du terrain chaque année face au Grau-du-Roi, dans le Gard, et menace la plage de l'Espiguette comme le rapporte Midi Libre.

C'est un site très prisé par les touristes. Et pourtant, la plage de l'Espiguette, au Grau-du-Roi (Gard), pourrait bien disparaître dans les années à venir selon le média local Midi Libre.

La cause ? Un banc de sable qui avance chaque année jusqu'à menacer cette station balnéaire et l'entrée de Port Camargue. Ce phénomène crée de nombreuses inquiétudes chez les habitants et le maire de la commune, Robert Crauste, comme il le confie dans les colonnes de Midi Libre : "il faudra bien intervenir, mais il n'y a pas d'éléments relatifs à l'urgence. En tout cas, on ne reste pas les bras croisés à regarder : on est attentifs et on échange régulièrement avec l'État et la Région." Selon lui, l'accrétion représente 300 000 m3 par an. Un chiffre impressionnant qui a poussé la préfète du Gard à se déplacer pour constater l'étendue des dégâts dans la baie d'Aigues-Mortes.



Port Camargue : premier port de plaisance d'Europe

Port Camargue est le premier port de plaisance d'Europe avec près de 5 000 bateaux installés à l'année. Pour le maintenir, il faut stopper la croissance du banc de sable qui met en péril les navigateurs chaque année. Les deux bouées cardinales ne suffisent plus à indiquer la voie à suivre pour éviter ce banc de sable qui n'est pas entièrement visible à la surface. L'installation d'une troisième bouée est réclamée alors qu'une étude a été menée sur les actions à mettre en place. Si la construction d'une digue dans les années 60 a permis de gagner du temps, cela ne suffit plus et il faut désormais désensabler.

Une drague aspiratrice commandée

"Ce sera forcément des opérations lourdes : lutter contre les phénomènes naturels peut paraître hasardeux. Mais là, les enjeux économiques sont majeurs", explique Sébastien Forest, directeur adjoint de la Direction régionale de l'environnement dans Midi Libre.
Parmi les premières mesures prises par la Région Occitanie, la commande d'une drague aspiratrice destinée à l'entretien des ports du golfe du Lion pour intervenir chaque année dès la fin de sa construction en 2023.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.