Emploi : 64% des Français estiment que les chômeurs n'y mettent pas assez du leur

Emploi : 64% des Français estiment que les chômeurs n'y mettent pas assez du leur

Une majorité de Français semble penser que les chômeurs pourraient obtenir un emploi s'ils y mettaient davantage du leur.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 10h15

Selon un sondage Odoxa publié par BFM Business, Aviva et Challenges, 64% des Français pensent que la part des chômeurs qui pourraient retrouver du travail s'ils s'en donnaient davantage les moyens ou s'ils se montraient moins "difficiles" est "importante". En clair, ils estiment que les demandeurs d'emploi ne font pas assez d'efforts pour décrocher un emploi.

Les sondés jugent qu'un renforcement des contrôles permettrait à Pôle emploi de mieux fonctionner (67%) et de faire des économies (65%).

Paradoxe, ils considèrent dans le même temps que ce renforcement est "illusoire", à 59%. Ils sont 69% à être favorables à la suspension des allocations chômage lorsque "les recherches du demandeur d'emploi sont jugées insuffisantes" et 61% à approuver la suspension des droits "lorsque le demandeur d'emploi refuse deux offres considérées comme décentes".



Pendant sa campagne, Emmanuel Macron a promis de multiplier les équipes de contrôle par cinq, en les faisant passer à un millier. Pour le chef de l'État, il s'agit d'une contrepartie à la réforme de l'assurance chômage qui pourrait s'ouvrir aux démissionnaires et aux indépendants en 2018 : extension des bénéficiaires mais renforcement du contrôle.

"Il faut qu'on s'assure qu'ils recherchent bien de manière active un emploi, il faut vérifier les efforts qui sont faits, et vérifier que ce n'est pas un multirécidiviste du refus", avait-il déclaré à la télévision le 16 octobre dernier. Début novembre, Pôle emploi avait présenté le premier bilan de son contrôle renforcé des chômeurs mis en place en septembre 2015. Selon l'établissement public, 86% des demandeurs d'emploi s'acquittaient de ses obligations.

Enquête réalisée les 29 et 30 novembre auprès d'un échantillon de 991 personnes représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Parmi lesquelles : 238 sympathisants de gauche, 137 sympathisants de LaREM, 148 sympathisants de droite hors FN et 130 du FN.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
95 commentaires - Emploi : 64% des Français estiment que les chômeurs n'y mettent pas assez du leur
  • avatar
    cck56  (privé) -

    Cela est insuffisant. Il ne faudrait pas seulement les toucher au porte-feuille, mais aussi les soumettre à des peines de prison pour manquement à leurs obligations.

    En effet, j'ai entendu dire qu'un chômeur pendant plus de quatre ans aurait accusé l'Etat de l'avoir licencié en raison du handicap.

    Qui pourrait croire de telles inepties ?

  • j'ai été dans ma carrière dans la distribution alimentaire/entrepots ( cadre)
    suite à un événement économique nous avons été une fournée à nous retrouver au chomage (sté vendue)
    les 9 dernières années avant ma retraite je me suis retrouvé chauffeur livreur au smig ( 'pas poids lourds ,un fourgon )
    quand on se casse la figure la seule solution est de repartir à zéro...............
    tous l'acceptent ils ?

  • il me semble qu'en espagne l'équivalent de l'anpe supprime les allocations après 2 refus de poste correspondants au candidat (mais c'est une information à vérifier l'ayant reçue d'un chef d'entreprise)

  • J'aimerai savoir ou sont fait ces sondages, à la sortie des réunions du medef, comment peut-on penser cela serions-nous tombés aussi bas ?

  • Comme je comprends Cherie31, comme tous les autres. Personnellement, j'ai passé les 14 années en situation précaire. Evidemment, tour à tour depuis 2003, par période de 6 à 18 mois, la moitié ont été en intérim ou en CDD, et l'autre au chômage...
    Pourtant, avec un DUT en Mesures physico-chimique et un Licence Pro de Métrologie et Qualité avec mention "Bien", je n'étais clairement pas le moins bien loti ... D'ailleurs, mes supérieurs successifs ont toujours loué mes compétences, mon professionnalisme et mes capacités d'adaptation. Grâce à mes diplômes et mes compétences, j'ai travaillé dans l'industrie pharmaceutique, les service de biologie des hôpitaux, l'automobile, et le spatial.
    A force d'abnégation, j'ai fini par obtenir une embauche en CDI, par chance, il y a 1 mois et demi... dans mon domaine d'activités.
    Les mesures qui animent nos conversations n'amélioreront rien. Le seul objectif est d'écarter des statistiques le plus de monde possible en les fliquant encore plus pour faire baisser les chiffres du chômage au frais du contribuables, bien entendu. L'objectif est politique... Il faut plaire à la majorité, même si ça coûte plus cher, même si ça ne résout rien. Et, tant pis s'il y a des laissés pour compte...
    Le problème est bel est bien ailleurs. Notre modèle économique et nos lois en France autorisent les entreprises privés à maintenir, voire même à augmenter la précarité dans le monde du travail pour les ouvriers et les techniciens. Grâce à cela, elles peuvent augmenter leurs profits en maîtrisant une masse salariale faible et modulable. Cela permet également de minimiser les revendications de toute sorte, sous peine de retomber dans la précarité ou le chômage.
    Aujourd'hui, le parti et le gouvernement au pouvoir ont l'intention de durcir encore un peu plus les choses. Les mesures à venir, encore en projet, les fameuses "ordonnances" ont pour objectif de précariser encore plus l'emploi et d'isoler encore plus les employés en affaiblissant les syndicats. Les patrons continueront à s'enrichir et à faire fructifier, les mieux lotis et les plus chanceux vivront leur petite vie tranquillement et modestement, et leur reste en bavera encore plus encore en comptant ses sous à chaque fin de mois, s'ils ont la force de ne pas sombrer...
    Les Français l'ont voté ... Que dire d'autres.
    A tout ceux qui sont dans le "dur", "Accroche vous" !!! Je ne peux rien vous dire d'autre. Peut être que dans un avenir lointain, vous serez suffisamment majoritaire et que vous serez suffisamment intelligent pour élire un homme politique qui aura la volonté, le courage et assez de talent pour changer les choses et permettre d'installer un équilibre plus humain entre les différentes couches sociales.
    Pour l'instant, l'argent a pris le dessus sur l'humain...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]