Emmanuel Macron présente ses vœux aux armées à Toulouse

Emmanuel Macron présente ses vœux aux armées à Toulouse
Le président de la République Emmanuel Macron lance le grand débat devant quelque 600 maires normands réunis à Grand-Bourgtheroulde (Eure) le 15 janvier 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 17 janvier 2019 à 16h06

Le chef de l'État réserve au monde militaire son unique cérémonie officielle de vœux pour 2019, en se rendant sur une base d'où partent des forces intervenant au Sahel ou en Irak. 

Cette année, Emmanuel Macron a décidé de limiter les cérémonies de vœux à celle aux forces de défense, afin de se concentrer sur le grand débat lancé en réponse à la crise des "gilets jaunes". Il est arrivé jeudi après-midi à Toulouse sur une base de l'armée de Terre. Emmanuel Macron, accompagné de la ministre des Armées, Florence Parly, et de sa secrétaire d'État, Geneviève Darrieussecq, doit s'exprimer à 17h00 devant 1.600 civils et militaires. 

L'avion du président s'est posé vers 14h45 sur la base des opérations aéroportées de Toulouse-Francazal. Une vaste zone de restriction de la circulation a été établie depuis le début de la matinée autour de cette immense base, située dans la banlieue de Toulouse. Une cinquantaine de militants CGT se sont regroupés à la limite de la zone afin d'interpeller le président sur la question du smic et des salaires. Des "gilets jaunes" ont également appelé à se rassembler au même endroit et sur un rond-point proche de l'aéroport. 

Macron soigne les militaires

Le chef de l'État "devrait faire un bilan des opérations militaires en cours sur tous les théâtres comme sur le territoire national", et "appeler à la poursuite résolue des chantiers de transformation lancés, dont ceux concernant l'amélioration du quotidien des militaires, la modernisation et l'innovation, la coopération européenne", précise la présidence. Avant son allocution, Emmanuel Macron devait rencontrer la 11e brigade parachutiste, composée de 10.000 parachutistes répartis en dix garnisons dans le Sud-Ouest et en Corse. Capables d'être mobilisés dans l'urgence, la moitié de ces soldats ont été déployés en 2018 en opérations extérieures, au Sahel ou au Levant, tandis que 40% ont participé à l'opération Sentinelle en France. 

Emmanuel Macron accorde une grande attention aux relations avec le monde militaire, après des débuts difficiles marqués par la démission, en juillet 2017, du chef de l'état-major, le général Pierre de Villiers. Tous deux s'opposaient sur la réduction du budget de la Défense de 850 millions d'euros pour l'année 2017. 

En décembre, le président de la République a fêté Noël avec les forces stationnées au Tchad. En janvier 2018, il avait présenté ses vœux aux armées à bord d'un navire dans le port de Toulon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.