Emmanuel Macron en Hitler : le président porte plainte contre un Varois

Emmanuel Macron en Hitler : le président porte plainte contre un Varois
Le président de la République a mandaté un cabinet d'avocats parisiens

publié le mercredi 28 juillet 2021 à 16h35

Le chef de l'État a été grimé en leader nazi sur deux grands panneaux publicitaires à Toulon. L'auteur risque jusqu'à 12.000 euros d'amende. 

Emmanuel Macron dépose plainte contre un Varois soupçonné d'être à l'origine des affiches le représentant en Hitler.

Celui-ci doit être entendu jeudi 29 juillet au commissariat de police dans le cadre d'une enquête pour injure publique sur la personne du président de la République, ouverte par le parquet de Toulon le 20 juillet.


Selon les informations de France Bleu Provence, le chef de l'État a mandaté un cabinet d'avocats parisiens pour déposer plainte à l'encontre de l'auteur présumé des affiches.

Le message a été affiché ces derniers jours sur deux grands panneaux publicitaires de quatre mètres sur trois mètres situés sur une quatre-voies à La-Seyne-sur-Mer et à l'entrée de Toulon, où une personne choquée avait tagué le mot "Honte". Le président de la République y est comparé à Hitler. Ce délit est passible d'une amende de 12.000 euros.

L'auteur déjà condamné 

En 1999, au moment de l'affaire des paillotes en Corse, le suspect avait déjà collé une affiche titrée "Corse : présumé coupable. Préfet :  présumé innocent. Chevènement : l'innocence sélective". Cela lui avait valu 36 heures de garde à vue. En 2019, BFMTV avait obtenu sa condamnation pour une affiche titrée : "La police vous parle tous les jours sur BFMTV". A l'audience, l'afficheur avait plaidé "le droit à la parodie et à la liberté d'expression". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.