Elle se baigne en burkini, le propriétaire lui facture le nettoyage de la piscine

Elle se baigne en burkini, le propriétaire lui facture le nettoyage de la piscine
Le couple a saisi le Collectif contre l'islamophobie en France (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 07 août 2017 à 20h45

BURKINI - Le propriétaire de la résidence a exigé que la femme n'utilise plus la piscine après sa baignade en burkini et a facturé la désinfection de la piscine au couple de vacanciers.

La polémique autour du maillot de bain islamique ne s'éteint pas. Un couple de locataires d'une maison de vacances à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) s'est vu demander de rembourser les frais de désinfection de la piscine par le propriétaire après que la femme s'est baignée en burkini, affirme le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), saisi par la famille.



En vacances à La Ciotat pour une semaine dans une résidence privée avec piscine, le couple et ses trois enfants sont arrivés sur les lieux le 21 juillet dernier, rapporte le CCIF.

La mère, qui porte le voile, se baigne le premier jour en burkini avec ses enfants sans encombre.

Le lendemain, elle se rend de nouveau à la piscine avec une amie. Au bout d'une heure, le gardien de la résidence évacue tout le monde de l'eau, sans donner d'explication particulière.

"Le propriétaire aurait reçu un appel du syndicat de copropriété lui disant qu'une femme voilée était entrée dans la piscine avec ses vêtements et qu'on était venu me voir pour sortir et que j'avais refusée", témoigne la mère de famille auprès du CCIF. "Je suis restée bouche bée car personne ne m'avait interpellé ou dit quoique ce soit", assure-t-elle.

LE PROPRIÉTAIRE RÉCLAME LE PAIEMENT DES FRAIS DE DÉSINFECTION DE LA PISCINE

Par la suite, le propriétaire aurait appelé le couple pour demander à ce que la femme ne se baigne plus dans la piscine, avant de réclamer le remboursement des frais de la vidange, de nettoyage, ainsi qu'un dédommagement pour les deux jours de fermeture de la piscine. Il a également encaissé les 490 euros de caution.

Pour sa part, le couple conteste que ces opérations de maintenance aient été effectuées et affirme que la piscine était fonctionnelle dès le lendemain. Par ailleurs, ils affirment que le propriétaire ne leur a présenté aucune facture.

"J'ai été déçue choquée meurtrie par le fait qu'on puisse être aussi hypocrite et méchant à cause d'un voile burkini en sachant que ma tenue est une tenue de bain", s'est émue la femme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.