Elisabeth Revol s'exprimera devant la presse mercredi à Chamonix

Elisabeth Revol s'exprimera devant la presse mercredi à Chamonix

Photo d'archives d'Elisabeth Revol à l'hôpital de Sallanches le 2 février 2018

AFP, publié le lundi 05 février 2018 à 11h16

Elisabet Revol, l'alpiniste française rescapée du Nanga Parbat où son compagnon de cordée polonais Tomasz Mackiewicz est mort, s'exprimera devant la presse mercredi après-midi à Chamonix (Haute-Savoie), a indiqué lundi son entourage.

Mme Revol prendra la parole pour raconter cette expédition et l'ascension de "la montagne nue", (8.125 m) au Pakistan, qu'elle entreprenait pour la troisième fois avec "Tomek" Mackiewicz, alpiniste passionné par cette montagne de l'Himalaya.

Le Dr Frédéric Champly, chef des urgences de l'hôpital de Sallanches, en charge de SOS Gelures aux Hôpitaux du Mont-Blanc et du suivi médical d'Elisabeth Revol, sera aussi présent; de même que le "routeur" de l'expédition Ludovic Giambiasi et l'initiatrice de la campagne de financement participatif Masha Gordon pour parler de l'organisation des secours.

Arrivés mi-décembre au Pakistan, Mackiewicz et Revol avaient débuté l'ascension du Nanga Parbat le 20 janvier, après une bonne acclimatation. L'appel de détresse lancé le 25 janvier au soir par la Française voyant l'état de son compagnon de cordée se dégrader après avoir atteint le sommet a déclenché une opération de secours inédite.

Quatre alpinistes polonais acclimatés au camp de base d'un autre géant situé non loin, le K2 (8.611 m), en vue d'une autre première hivernale, ont pu lancer une opération de secours le 27 janvier. Denis Urubko et Adam Bielecki l'ont rejointe dans la nuit à plus de 6.000 m d'altitude après une ascension éclair.

Les sauveteurs n'ont en revanche pas été en mesure d'atteindre "Tomek", en raison d'une dégradation météo attendue, de l'impossibilité de redescendre un homme à deux secouristes seulement et sans l'aide d'un hélicoptère, et de très faibles chances de le trouver encore vivant.

Elisabeth Revol a été évacuée le 28 janvier à Islamabad. Elle a regagné la France mardi soir dernier et a été immédiatement hospitalisée à Sallanches. Souffrant de gelures aux mains et au pied gauche, elle y reçoit un traitement particulier pour tenter d'éviter une amputation. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
56 commentaires - Elisabeth Revol s'exprimera devant la presse mercredi à Chamonix
  • Bien évidemment c'est toujours malheureux de perdre la vie d'un homme . Mais personne ne les a envoyés . Que voulaient ils prouver ? Surtout prendre ce risque en plein hiver . Ne sait elle pas que certaines routes du sommet de l'Everest sont jonchée de cadavres gelés ? Au moins qu'elle la ferme pour avoir mis en danger aussi ses sauveteurs . Mieux, si c'est elle l'organisatrice elle devrait être poursuivie pour mise en danger de la vie d'autrui . Et qu'elle s'estime heureuse que la facture ne lui soit pas adressée , comme cela devrait être auprès de ces intrépides inutiles .

  • Que de lamentables commentaires

  • Voila quelqu'un qui ne mérite absolument pas la publicité que l'on fait autour d'elle...elle ferait mieux de se faire discrète ! Une dangereuse inconsciente qui met la vie des autres en danger ne devrait pas avoir la parole et les frais de sauvetage doivent lui être réclamé.....Il faut faire des exemples avec ces idiots...

  • que cette personne vive sa passion ,très bien , mais mettre la vie des sauveteurs en danger!!! non !!! de plus laisser son compagnon de corvée mourir intolérable, cette personne ne mérite pas les honneurs , une conférence de presse !!! je réve !!!
    non assistance pour personne en danger elle connaît

  • Que de gens mauvais qui ramènent toujours tout à l’argent ! Quelque soit le sujet abordé. Oui des personnes franchissent les limites : des passionnés ? Des fous ? Ce sont des personnes qu’on ne comprend pas toujours c’est vrai. Mais de là à être si méchant (e), vissieux(se), à leur souhaiter le pire ...!?

    son orgueil a coûté la vie d'un père de famille, et risqué la vie des sauveteurs, donc la pub pour des gens comme sa non surement pas

    Connaissez vous la chanson ou sont passées mes pantoufles

    Il ne faut sans doute pas tout ramener à l'argent,mais visiblement tout le monde en réclame ,à commencer par les humanitaires. Autre chose vicieux s’écrit avec un c.Merci.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]