Elevage de canards dénoncé par L214 : les sites de l'exploitant fermés

Elevage de canards dénoncé par L214 : les sites de l'exploitant fermés
L'élevage de canards de Lichos, mis en cause par l'association L214, le 20 août 2020.

, publié le samedi 22 août 2020 à 10h30

Après la diffusion de la vidéo par l'association de défense des animaux, des contrôles ont été réalisés par les services de l'Etat. 

L'association de défense des animaux L214 a obtenu gain de cause. Dans une vidéo, l'association dénonçait un élevage de canards de Lichos (Pyrénées-Atlantiques) comme étant le "pire élevage" vu depuis 10 ans et demandait sa fermeture. A la suite de la diffusion de ces images, des contrôles ont été réalisés par les services de l'Etat et l'ensemble des exploitations de l'éleveur de canards, situées dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, ont été fermées, ont annoncé vendredi soir les deux préfectures.



Les services de l'Etat, constatant "d'autres non-conformités au plan sanitaire et en matière de protection animale", ont "décidé de mettre en demeure l'exploitant et de suspendre toute activité" sur le site de Lichos (Pyrénées-Atlantiques), indique un communiqué de la préfecture. Les "services vétérinaires compétents ont organisé la prise en charge des canards restant sur l'exploitation", est-il précisé.

Vendredi soir, la préfecture des Landes a également annoncé, après des contrôles, une mesure de fermeture administrative sur deux sites du même exploitant du département. Ces contrôles "ont permis de constater l'existence d'un site non-déclaré et d'un site déclaré sans activité mais dont l'état d'abandon fait peser des risques sanitaires et pour l'environnement", ajoute le communiqué sans plus de précisions.



Une procédure judiciaire a été ouverte a précisé le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.