Échange musclé entre Léa Salamé et Roselyne Bachelot autour de la fermeture des librairies

Échange musclé entre Léa Salamé et Roselyne Bachelot autour de la fermeture des librairies©capture d'écran

, publié le mardi 17 novembre 2020 à 11h40

Le ton est rapidement monté entre Léa Salamé et Roselyne Bachelot sur le plateau de France 2 au sujet de la fermeture des librairies depuis le reconfinement.

Le monde de la culture fait partie des grandes victimes du reconfinement et des restrictions mises en place par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Les lieux de spectacle, les cinémas et les librairies, notamment, sont contraints de garder porte close jusqu'à nouvel ordre. Une situation que la ministre concernée, Roselyne Bachelot, avait tenté d'améliorer en demandant des aménagements et des exceptions. Un souhait qui n'avait pas été pris en compte par le Premier ministre Jean Castex à l'heure d'établir son plan de bataille.



Invitée samedi 14 novembre sur le plateau de l'émission « On est presque en direct » sur France 2, la journaliste Léa Salamé a interpellé la ministre de la Culture : « Comment vous arrivez à porter ces décisions qui, fondamentalement, doivent vous brutaliser, vous ? Vous n'êtes pas d'accord avec la fermeture des librairies (...), on le sait ». La réponse de Roselyne Bachelot a été nuancée au départ : « Je suis comme tous les Français, (..) je suis confrontée à des choses extrêmement brutales, extrêmement dures, qui me font de la peine ». La ministre a ensuite défendu la position du gouvernement. « J'admets très bien qu'on ait mis la santé des Français au-dessus de tout », a-t-elle répondu à la journaliste de France Inter.

Ensuite, Roselyne Bachelot a tenté d'argumenter, étant « persuadée que la culture ne meurt pas ». C'est ensuite qu'elle s'est enflammée, lorsque Léa Salamé lui a coupé la parole pour dire que les créateurs « souffrent ». « Nous, on a de la chance d'être invitées ce soir », a précisé la journaliste, mais elle a plaidé la cause des auteurs « qui (..) depuis 15 jours ne vendent plus rien ». « Vous pensez que je n'y pense pas ? », a répondu Roselyne Bachelot, avant de s'agacer : « Vous pensez que vous êtes détentrice de la bienveillance et de l'empathie ? Mais qu'est-ce que vous croyez que je fais, moi ? ». La ministre de la Culture a ensuite affirmé que le gouvernement était en train de préparer la réouverture des librairies, qui « se rapproche ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.