Double meurtre dans le Gard : le père du fugitif l'implore de se rendre, "Fais-moi confiance"

Double meurtre dans le Gard : le père du fugitif l'implore de se rendre, "Fais-moi confiance"©CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

publié le jeudi 13 mai 2021 à 14h20

Valentin Marcone, 29 ans, est soupçonné du double meurtre survenu mardi dans une scierie du petit village des Plantiers (Gard).

Après l'appel à témoins lancé dans la matinée ce jeudi 13 mai, le père du meurtrier présumé des Cévennes a appelé son fils à se rendre. "J'ai la garantie qu'il n'y aura pas feu si tu te rends maintenant, mon fils fais-moi confiance", a-t-il imploré dans un message audio transmis via la gendarmerie.

Le suspect est en fuite depuis 48 heures, des coups de feu auraient été entendus aux alentours de 13h dans le secteur de Saint-André-de-Valborgne, selon Le Parisien.



"Valentin, c'est papa, je t'aime, on t'aime. Iroise est magnifique, elle a dormi dans mes bras pendant deux heures, elle a besoin de toi, de son papa, Blandine a besoin de toi, elle est forte, elle a besoin de toi nous sommes tous avec toi, bisous, papa", a lancé Frédéric Marcone, dans un message à son fils de 29 ans, évoquant sa fille et son épouse.

Le suspect de type européen, corpulence moyenne

La traque se poursuit, un appel à témoins a été lancé pour tenter de retrouver la trace de Valentin Marcone, 29 ans. Cet homme est soupçonné du double meurtre survenu mardi dans une scierie du petit village des Plantiers, sur les flancs du mont Aigoual, au coeur du parc des Cévennes.

Cet appel à témoins, accompagné d'une photo d'un homme à l'apparence très jeune, cheveux châtain très courts et fines lunettes, décrit le fuyard comme de type européen, de taille (1,70 m) et de corpulence moyennes, vêtu d'une treillis vert et d'une veste de camouflage avec capuche.

"Susceptible d'être porteur d'une arme de poing (celle avec laquelle il aurait tué ses deux collègues de plusieurs balles dans la tête mardi matin) et d'une carabine de précision, il est considéré comme dangereux", insiste la gendarmerie, en appelant les éventuels témoins qui pourraient le croiser dans sa fuite à n'intervenir "en aucun cas" eux-mêmes mais à contacter les enquêteurs au 04.66.38.67.22.

Une attaque "potentiellement ciblé"

"L'hypothèse désormais c'est qu'il aurait pu prendre la fuite plus loin, au delà du périmètre de 15 km2 que nous fouillons depuis le départ", a expliqué à l'AFP la porte-parole de la gendarmerie en Occitanie.

"On a exflitré quatre familles", a fait savoir Bernard Mounier, maire des Plantiers, auprès de BFMTV. Selon lui, l'attaque est "potentiellement ciblée", évoquant "peut-être un différend, que je ne connais pas. Le seul différend, je le sais, c'est avec mon prédécesseur. C'était connu car ils étaient allés en justice. Les autres, ce sont des différends de voisinage, peut-être", a-t-il précisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.