France

Dordogne : l'appel à l'aide d'un parc animalier en détresse pour sauver ses animaux

Endetté par la Covid-19 et la canicule de l'été dernier, le Parc Sauvage, situé près de Périgueux, espère récolter près de 300 000 euros d'ici septembre. S'il n'y parvient pas, environ 80 animaux pourraient être euthanasiés, indique BFMTV.

Vautours, wallabys, daims, mais aussi renards, vaches et cochons. Tout ce petit monde vit au Parc Sauvage, une réserve animalière à La Tour-Blanche-Cercles, commune située à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Périgueux, en Dordogne. Mais ces espèces seraient menacées par la situation financière du parc, rapporte BFMTV.

Dans une vidéo publiée sur YouTube le 31 juillet, Alexandre Duguet, le directeur du Parc Sauvage, a lancé un appel au secours. "Actuellement, le parc a une épée de Damoclès au-dessus de la tête et risque malheureusement de fermer ses portes", explique-t-il. Des pertes financières qui s’expliquent, selon lui, par la pandémie de Covid-19 qui a poussé le parc à près de quatorze mois de fermeture administrative. Pour ne rien arranger, la canicule de l’an dernier a empêché le lieu de tourner à plein régime.

80 animaux en danger

En août dernier, une procédure de redressement judiciaire a été décidée pour tenter de sauver les animaux. "Tout ça nous fait traîner une dette qui nous empêche de réellement avancer. Et si on n'est pas en capacité de pouvoir répondre à un potentiel plan de redressement, on sera obligés de fermer cette structure", poursuit Alexandre Duguet. Le directeur confie par ailleurs avoir été "lâché par certaines banques".

Si le lieu venait à fermer, près de "80 animaux ne seraient pas plaçables", souligne-t-il. Ce qui signifierait pour eux un destin tragique : l’euthanasie. "Ce ne sont pas seulement des animaux de foire, la plupart n’ont pas eu une belle vie et on est ici pour essayer de tout leur donner", martèle-t-il encore avec émotion. Pour combler une dette de près de 320 000 euros, le parc a ainsi lancé un appel aux dons, afin de réunir la somme d’ici septembre prochain, souligne BFMTV.

publié le 9 août à 20h35, Théo Rampazzo, 6Medias

Liens commerciaux