Dordogne : ils retrouvent une dizaine de corps enterrés dans leur jardin

Dordogne : ils retrouvent une dizaine de corps enterrés dans leur jardin
Le cimetière privatif est une tradition répandue dans la région (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 08h00

C'est à l'occasion de travaux sur la fosse septique dans le jardin de la propriété que des ossements humains ont été mis au jour.

Un couple qui venait d'acheter une maison en Dordogne a retrouvé dix corps enterrés dans son nouveau jardin, rapporte Sud-Ouest. Ils ont fait la macabre découverte alors qu'ils faisaient réaliser des travaux d'épandage de la fosse sceptique.



"Au départ, on croyait qu'il s'agissait de squelettes de l'époque gallo-romaine parce qu'il y a un site pas loin", explique au quotidien Sébastien Honoré, qui a ensuite découvert la vérité.

L'AFFAIRE PORTÉE DEVANT LA JUSTICE

"Les gens qui nous ont vendu la maison nous ont alors expliqué, devant témoin, la présence d'une dizaine de corps qui sont les anciens propriétaires de la maison et leurs aïeux.

La dernière habitante de la maison, en 1976, a été enterrée ici. C'est la grand-mère de la vendeuse". La maison était ensuite restée inhabitée pendant 50 ans.

Ce cimetière privatif n'a rien d'anormal pour dans ce territoire à tradition protestante, où cette pratique était assez répandue, selon Christian Gallot, le maire de la commune. "Il y en a régulièrement dans le coin", explique-t-il tout en déclarant ne pas être au courant de l'affaire.

Interrogé par Sud Ouest, le propriétaire actuel explique que la famille en question lui a proposé 2.500 euros "pour faire retirer deux corps". "Pour nous c'était tout ou rien : on veut être définitivement débarrassé de tous les corps", explique-t-il. Les nouveaux acheteurs ont assigné les vendeurs en justice. les deux familles sont convoquées à la barre du tribunal de Bergerac début 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.