Don du sang : face au risque de pénurie, l'EFS continue à mobiliser

Don du sang : face au risque de pénurie, l'EFS continue à mobiliser

Fin juin, l'EFS accusait une pénurie de 20.000 poches de sang.

Orange avec AFP, publié le lundi 31 juillet 2017 à 13h00

APPEL AUX DONS - En cette saison estivale, L'EFS (l'établissement français du sang) rappelle tous les jours qu'il est plus que jamais nécessaire de donner son sang.

A la suite de son appel de mobilisation lancé le 30 juin dernier, l'EFS continue à encourager les donneurs avec une campagne de sensibilisation estivale, face aux risques de pénurie. Fin juin, l'établissement public disposait d'une réserve de 80.000 poches de sang, contre les 100.000 normalement attendues.

Après une recrudescence des demandes suivant la journée mondiale des donneurs de sang le 14 juin dernier, la dynamique s'est fortement ralentie en raison des épisodes de canicule et les vacances scolaires.





Les dons du sang doivent être réguliers et constant, rappelle l'EFS, car la durée de vie des produits sanguins est limitée (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges). 10.000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades dans le pays.

Nécessaires dans les interventions chirurgicales, le traitement des maladies sanguines ou les secours d'urgences, ces dons viennent en aide à plus d'un million de personnes en France chaque année.

QUI PEUT DONNER ?

Toutes les personnes âgées de 18 à 70 ans et pesant plus de 50 kg peuvent donner leur sang. Les femmes sont en mesure de le faire quatre fois par ans et les hommes six fois.



Il faut qu'il y ait un délai minimum de six semaines entre chaque don. Le donneur ne doit cependant pas présenter de contres indications comme un mauvais état de santé, une grossesse ou une maladie infectieuse.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Don du sang : face au risque de pénurie, l'EFS continue à mobiliser
  • En France, trop d'interdictions de don, notamment à partir de 70 ans sans la moindre raison médicale! Alors que l'EFS se dém-brouille!

  • je disais , que j'étais prêt à donner encore , bien sur , peut-être après contrôle médical ...
    et je ne suis pas le seul dans ce cas ...
    je suis certain , que vous aurez encore beaucoup de popositions de la part des grands donneurs , TOTALEMENT bénévoles .

  • ALLO... ALLO ... EFS ... si vous m'entendez ......ddaussi arbitraire , au niveau de l'age du donneur .....

    J'ai , , c"est vrai 78 ans , et (( que dieu m'en préserve , en très bonne santé ..!!!!))
    J'ai donné , jusqu'à 69 ans et 30 jours.. !! Puis STOP .... j' n'avais plus le droit de donner ...!! pourquoi ?????
    Or , outre d'avoir un sang TRES RARE ( conservé , pour les maladies orphelines !! , entre autres ) ,
    j'ai donné 151 fois ... et je ne m'en porte pas plus mal .... et je suis prêt à continuer de donner ( ne serait-ce( peut-être que 2 ou 3 fois

  • je suis donneuse de sang depuis plus de 30 ans mais j'ai décidée de ne plus le faire par solidarité envers les homosexuels qui n'ont pas le droit de donner. Ceci est une totale hypocrisie car beaucoup d'hétéros ont un comportement bien plus risqué, et puisqu'on ne cesse de nous dire qu'avec le sang chauffé il n'y a plus de risque de contamination, alors ou est le problème, a moins qu'on nous mente !!!

  • J'aimerai donner mais je suis diabétique insulino-dépendante alors pas question....en plus je suis O négatif ! ça m'énerve....