Disparition de Maëlys : une erreur de procédure lors de l'audition du suspect

Disparition de Maëlys : une erreur de procédure lors de l'audition du suspect©Gendarmerie nationale

, publié le mercredi 27 septembre 2017 à 08h20

C'est une erreur qui pourrait être lourde de conséquences. Le Parisien révèle que la première audition de garde à vue du principal suspect dans la disparition de Maëlys n'a pas été filmée par les enquêteurs.

Ce qui est contraire aux règles dictées par l'article 64-1 du Code de procédure pénale.

Dans le fond, cette erreur ne change rien au dossier mais pourrait entraîner un recours de la défense devant la chambre de l'instruction. Comme le précise le quotidien, quand un dysfonctionnement technique empêche de filmer l'audition, les enquêteurs doivent le stipuler dans le procès-verbal. Dans le cas de la disparition de la fillette, cela n'a pas été fait.

Lors de cette première audition, le principal suspect dans l'affaire n'avait rien avoué concernant les faits. Cité par Le Parisien, Jean-Yves Coquillat, le procureur de Grenoble, assure "assumer par solidarité du ministère public ce qui s'est passé".

Maëlys, 9 ans, est introuvable depuis un mois. Elle avait disparu à Pont-de-Beauvoisin (Isère), lors d'une fête de mariage. Le ravisseur présumé continue de nier son implication et de clamer son innocence. Cet ancien maître-chien de 34 ans a été mis en examen et incarcéré le 3 septembre pour "arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.