Disparition de Maëlys : les parents entendus par les juges

Disparition de Maëlys : les parents entendus par les juges©Gendarmerie
A lire aussi

Article 6Medias avec Vidéo BFMTV, publié le mardi 05 septembre 2017 à 00h00

Les parents de la petite Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août dernier à Pont-de-Beauvoisin (Isère), ont été reçus pendant plusieurs heures mercredi matin au palais de justice de Grenoble par les magistrats instructeurs en charge de ce dossier ouvert pour enlèvement et séquestration, selon les informations du Dauphiné Libéré. Durant cet entretien, ils sont revenus sur cette soirée du mariage.

Ils n'ont pas manqué de rappeler qu'ils avaient trouvé "suspect" le comportement de l'homme mis en examen et écroué pour enlèvement. Selon eux, il avait instauré une certaine proximité avec Maëlys durant la soirée en lui montrant des photos de son chien sur son téléphone portable notamment.



Au cours de la soirée, la fillette, qui a ensuite disparu, avait parlé de cet homme à ses parents comme étant un "copain, un tonton". Accompagnés de leur avocat, maître Fabien Rajon, les parents ont ensuite raconté ce moment douloureux où ils ont perdu la trace de leur fille. Ils ont raconté que la panique et la confusion a rapidement gagné la salle de mariage. "Tout le monde a alors un petit peu lancé des recherches", explique l'avocat. Mais selon les parents, seul le suspect ne s'est pas alarmé. Il "ne semblait pas vraiment concerné" et n'a d'ailleurs "pas du tout participé" aux recherches, raconte Maître Rajon.
 
129 commentaires - Disparition de Maëlys : les parents entendus par les juges
  • Il y a quelques jours, il était question d'une "nounou" lors de la fête qui à 01 h 30 a annoncé qu'elle quittait
    les lieux et que donc la surveillance des enfants était terminée pour elle. A partir de ce moment, celle-ci incombait forcément aux parents (sous réserve de la véracité de cet élément car, il est vrai, on n'en parlé qu'une seule fois .... ?=

  • il est aberrant et hallucinant que sur 141 commentaires il n y ait que deux personnes qui émettent l hypothèse que le suspect puisse avoir un complice j'en avais fais-moi même la suggestion il y a quelques temps dans un commentaire et je suis entièrement d'accord avec Khaled Tun et Belton : le suspect peux avoir un ou plusieurs complices et il se tait par solidarité ou par peur de représailles de la part de ses complices. Il n a probablement pas agi seul sinon il n aurait pas eu cette attitude tranquille et détachée au moment des recherches. Il n y a pas besoin d être gendarme pour envisager cette possibilité.

    il a un complice......certain.!

  • Laissez les enquêteurs de la gendarmerie faire leur travail, ils connaissent le métier et a la justice de poursuivre son oeuvre puis ensuite appliquer la LOI dans toute sa rigueur ,et en ce qui concerne ,l'attitude de de l'avocat du suspect ,souvent outrancière des sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du Barreau existent si l'intéressé est coupable avec mort de l'enfant ,la perpétuité incompressible me semble bien légère, il va falloir innover et punir les parents qui ne peuvent pas ignorer les anomalies de leur fils je prie pour que cette enfant soit encore vivante si non paix âme innocente bon courage aux parentes espérant que ils puissent faire leur deuil en toute sérénité ,que dieu les gardes ,pour le criminel pourquoi pas rétablir les cages de fer exposées en public aussi longtemps que cela sera nécessaire afin que d'éventuel candidats à ce genre d'atrocités puissent contempler le sort qui les attendraient à la cruauté il faut savoir répondre par la cruauté et foin de la morale bourgeoise étriquée et grotesque.

    pourquoi l'avoir changé de prison les autres prisonniers l'aurait fait parler j'en suis sure...
    on n'a pas pris ces mesures pour murielle bolle il est vrai que les 3 magistrats était des femmes..

  • cherchez pas qui a parlé ???? l'avocat qui cherche le buzz

  • Je sens que ça va finir comme pour le petit Grégory malheureusement.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]