Disparition de Maëlys : le bouleversant message de sa mère

Disparition de Maëlys : le bouleversant message de sa mère
Les parents de Maëlys le 5 novembre 2017 lors d'un lâcher de ballons aux Abrets-en-Dauphiné.

Orange avec AFP, publié le mercredi 29 novembre 2017 à 10h35

La mère de la petite Maëlys (9 ans), disparue dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère), a publié un émouvant message dimanche sur sa page Facebook.

"Trois mois insoutenables sans toi Maëlys, ton combat c'est notre combat. On sera toujours là pour toi".

Ce message accompagne une vidéo composée de photos souriantes de la petite fille et de la chanson de Louane "Si t'étais là". "Tu nous manques", "la vérité pour Maëlys", peut-on également lire dans le message.



La Cour d'appel de Grenoble rendra le 30 novembre sa décision sur la requête en nullité visant les premières déclarations en garde à vue du principal suspect, Nordahl L. Lors de sa première garde à vue, le 31 août, l'ex-militaire de 34 ans n'avait pas été filmé par les gendarmes chargés de l'enquête en raison d'une erreur de procédure, alors que le code pénal l'exige pour une affaire criminelle.

L'enjeu de de l'arrêt qui sera rendu porte sur l'étendue de l'annulation des pièces qui pourrait en découler : concernera-t-elle seulement les trois premiers procès-verbaux du suspect ? Ou peut-elle faire tomber, par un effet domino, sa seconde garde à vue ? Intervenue après la découverte d'une trace ADN de Maëlys dans sa voiture, celle-ci avait débouché sur la mise en examen de Nordahl L, le 3 septembre.



Nordahl L clame son innocence depuis le début de l'affaire, en dépit de plusieurs éléments troublants. Les enquêteurs tentent notamment de comprendre comment cette trace d'ADN, mêlé à celui de l'ex-maître-chien, s'est retrouvée sur le tableau de bord de sa voiture. Les caméras de surveillance d"une station de lavage montre également le principal suspect passer plus de deux heures à laver méticuleusement sa voiture après la disparition de la fillette.

Après l'avoir démenti, le suspect a fini par reconnaître que l'enfant était montée dans sa voiture durant la soirée en compagnie d'un petit garçon dont les enquêteurs n'ont pas retrouvé la trace. Ces derniers auraient voulu voir ses chiens restés dans son véhicule.

La mère de Maëlys a confirmé, via son avocat, que le suspect avait bien "discuté avec la petite Maëlys", leur montrant à toutes les deux "des photos de ses chiens sur son téléphone". Durant la soirée, la fillette aurait également décrit le suspect comme son "copain", son "tonton" à plusieurs invités, avant que sa mère ne la perde de vue peu après 3h du matin.

La famille de Maëlys a également expliqué avoir eu "des soupçons immédiats" envers cet homme au comportement "étrange", qui n'avait pas semblé "spécialement concerné" par les recherches cette nuit-là et avait "disparu" avant l'arrivée des gendarmes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU