Disparition de Delphine Jubillar : les confidences bouleversantes de ses amies

Disparition de Delphine Jubillar : les confidences bouleversantes de ses amies©Crédit Gendarmerie Nationale

publié le jeudi 22 juillet 2021 à 21h30

Comme le révèle Le Point, des amies de l'infirmière disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 mettent tout en œuvre pour retrouver la jeune femme de 33 ans.

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparaissait dans des conditions mystérieuses. Sept mois plus tard, un groupe d'amies de l'infirmière âgée de 33 ans organise régulièrement des battues, avec l'aide de volontaires, pour retrouver sa trace.

Vêtues d'un t-shirt où figure une photo de Delphine et l'inscription « #On_ne_lâche_rien », les trois amies originaires de Cagnac (Tarn) ont pris l'habitude de se retrouver le jeudi. "Le jeudi, on prévient en faisant appel à des volontaires, mais il nous arrive aussi de partir entre nous, après le travail, parfois de nuit", confie au Point une des amies. Le 23 décembre 2020, 1 500 personnes s'étaient réunies pour trouver des indices. En vain.



Au cours de leur recherche dans des sentiers qu'elles connaissent bien, à l'instar de Cédric Jubillar, ces proches de Delphine s'attendent au pire. "On sait sur quoi on pourrait tomber, on a eu des cours de bio plus jeunes, on sait à quoi pourrait ressembler un corps qui est dans la nature depuis sept mois, dans quel état il serait", souligne l'une d'entre elles tout en gardant espoir "qu'elle ne soit pas là."

Décrivant pour Le Point l'infirmière disparue comme une mère "aimante", "généreuse" et qui "pensait constamment aux autres", une des amies est convaincue de la culpabilité de Cédric Jubillar à la suite des "preuves" communiquées par le procureur de la République. "On dit d'elle qu'elle (Delphine) avait un amant... Oui, mais c'est ni la première ni la dernière. Delphine a rencontré Cédric très jeune, elle était à un point de sa vie où elle avait envie d'autre chose, mais elle ne doit pas être résumée à ça", insiste par ailleurs une proche. Pour rappel, Cédric Jubillar a été mis en examen le 18 juin dernier pour "homicide volontaire par conjoint" et placé en détention provisoire à la prison de Seysses, près de Toulouse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.