Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément qui jette le trouble

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément qui jette le trouble©Panoramic

publié le dimanche 04 juillet 2021 à 19h30

Alors que les avocats de Cédric Jubillar tentent de défendre sa remise en liberté devant la cour d'appel de Toulouse, de nouveaux éléments viennent jeter le trouble sur la responsabilité de leur client, révèle Le Parisien.

"Elle m'énerve. Je vais la tuer, je vais l'enterrer et personne ne la retrouvera".

Des mots qui font froid dans le dos et qui auraient été prononcés, selon Le Parisien, par Cédric Jubillar, lors d'une conversation avec sa mère au sujet de sa femme Delphine. C'est ce que Nadine M. aurait en tout cas confirmé aux enquêteurs durant sa garde à vue, la nuit du 17 au 18 juin, dans le cadre de l'enquête sur la disparition de l'infirmière du Tarn. Alors que les enquêteurs lui auraient présenté une écoute téléphonique dans laquelle elle discute de ces déclaration avec son fils, elle aurait confirmé avoir l'avoir entendu prononcer ces mots sur un parking, quelques mois avant la disparition de Delphine. Mais pour elle, les paroles de son fils ne sont alors que le fruit de la dispute qui a éclaté, la veille, entre les époux, à propos de la procédure de divorce en cours.

"Sur le coup, je n'ai pas pris ça au sérieux", se serait-elle défendue selon Le Parisien. Au regard de la situation, cette phrase jette toutefois désormais le trouble dans son esprit, si bien que, lors de la confrontation avec Cédric Jubillar elle lui lance : "Tu es mon fils, je t'aime et je serai toujours là pour toi... Mais parle s'il te plaît". Mais rien n'y fait, impassible le jeune homme clame son innocence : "Je n'ai rien fait maman...", lui aurait-il répondu. Les avocats de Cédric Jubillar estiment, de leur côté, que la mère de Cédric Jubillar a pu subir une pression psychologique avant cette confrontation.



Six mois d'attente pour les proches de Delphine


Reste que ce nouvel élément vient jeter le trouble alors que Cédric Jubillar est mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint" et encours la réclusion criminelle à perpétuité. Lui, clame son innocence.

Delphine Jubillar, infirmière et mère de deux enfants, a disparu sans laisser de traces il y a six mois. Le travail des enquêteurs a placé son mari, Cédric Jubillar, dans le collimateur de la justice. L'audience du mardi 29 juin a cependant permis aux avocats de Cédric Jubillar de mettre en avant de nombreuses incohérences dans les différents témoignages et preuves mis en avant par les enquêteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.