France

Disparition d'Émile : la famille prend une décision majeure pour l'enquête et se constitue partie civile

Disparu depuis un mois, le jeune Émile, 2 ans et demi, reste pour l'heure toujours introuvable. Alors que l'enquête piétine, ses proches ont pu ce lundi 7 août se porter partie civile, révèle BFM DICI. Un moyen pour eux d'avoir accès aux pièces du dossier par l'intermédiaire d'un avocat.

Un mois après la disparition du petit Émile, âgé de 2 ans et demi et disparu au Haut-Vernet le 8 juillet, ses parents ont pu se constituer partie civile, révèlent nos confrères de la rédaction de BFM DICI, lundi 7 août. Une information confirmée par le parquet d'Aix-en-Provence en charge de l'affaire. Une requête rendue possible par l'ouverture d'une information judiciaire par le procureur de la République de Digne-les-Bains, Rémy Avon, le 18 juillet dernier. Ainsi, grâce à cette démarche, les parents du jeune enfant ont désormais la possibilité d'être informés sur le déroulé de l'enquête en cours, tout comme de la procédure, par l'intermédiaire d'un avocat.

Toujours aucune trace de l'enfant

Porté disparu depuis le samedi 8 juillet, le garçonnet reste pour l'heure toujours introuvable alors qu'il se trouvait dans la maison familiale de ses grands-parents maternels, lors d'une réunion de famille. Malgré les nombreux moyens mis en place pour le retrouver, notamment de nombreuses battues organisées par des bénévoles accompagnés de policiers, ces dernières se sont toutes révélées infructueuses.

L'enquête est donc aujourd'hui au point mort, même si les "investigations se poursuivent, mais pour l'heure il n'y a aucun élément nouveau", précise le parquet d'Aix-en-Provence. Samedi 5 août, l'accès au hameau du Haut-Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence a été de nouveau rendu accessible à tous, après que le site a été interdit d'accès pour favoriser le travail des enquêteurs.

publié le 7 août à 15h10, Kévin Comby, 6Médias

Liens commerciaux