Didier Raoult - La pudeur et l'examen médical

Didier Raoult - La pudeur et l'examen médical©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le lundi 18 juin 2018 à 07h07

Au XXe siècle, le médecin se permettait d'examiner son patient jusque dans ses parties les plus intimes. Un examen inimaginable aujourd'hui.

L'examen médical a évolué d'une manière significative au cours du temps. Ainsi, les textes anciens, avant le XIXe siècle, ne rapportaient que très peu les examens de la peau et les malades étaient examinés habillés. Après le XIXe siècle, une ambiance scientiste s'est développée, petit à petit, et à partir de cette époque, le corps est désacralisé. Dans le début de ma pratique médicale, nous examinions les patients entièrement dévêtus, nous touchions les organes génitaux pour savoir s'il n'y avait pas de pathologies liées à ceux-ci, nous faisions des touchers rectaux pour chercher des anomalies de la prostate, ou des douleurs

Lire la suite sur LEPOINT

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU