Deuxième vague de réouvertures : "Cette vie nous avait tant manqué", souligne Emmanuel Macron

Deuxième vague de réouvertures : "Cette vie nous avait tant manqué", souligne Emmanuel Macron
Emmanuel Macron à Saint-Cirq-Lapopie (Lot), le 2 juin 2021.

publié le mercredi 09 juin 2021 à 11h14

Alors que rouvrent mercredi les salles de sports, piscines et salles de restaurant, le chef de l'Etat appellent les Français à "continuer à respecter protocoles et gestes barrières". 

Réouverture des salles de sports et des piscines, des salles de restaurant, couvre-feu repoussé à 23h, fin du 100% télétravail... Après la réouverture des lieux culturels, terrasses et commerces le 19 mai, la France entame mercredi 9 juin une deuxième vague de réouvertures. 




"Nous y sommes!" s'est félicité Emmanuel Macron sur Twitter, soulignant que "cette vie nous avait tant manqué". "Pour que cette reprise soit durable, continuons à respecter protocoles et gestes barrières", a toutefois ajouté le chef de l'Etat. 



La veille, le président avait déjà appelé "à rester prudent" malgré le déconfinement, assurant qu'il n'avait pas "oublié l'expérience de l'été dernier", durant lequel l'épidémie de Covid-19 avait fortement diminué avant de remonter rapidement en septembre.

Pour cette nouvelle étape du déconfinement, Jean Castex s'est rendu de son côté au marché de gros de Rungis, qui "est le symbole de la reprise en ce jour particulier". Une reprise qui s'annonce "extrêmement forte et mesurable", selon le Premier ministre. 

Le chef du gouvernement a assuré que "grâce à la formidable mobilisation collective", l'objectif de 30 millions de primo-vaccinés serait atteint au 15 juin, soit 57% de la population adulte ayant reçu au moins une première dose.

Malgré l'apparition d'un foyer du variant Delta dans les Landes, la campagne vaccinale semble effectivement porter ses fruits pour contenir une épidémie qui a fait 110.166 morts à la date de mardi.  Le nombre d'hospitalisations a baissé à moins de 14.000 malades du Covid-19 soignés à l'hôpital contre plus du double à la mi-avril, tout comme les nouvelles contaminations quotidiennes revenues à un peu plus de 6.500 en moyenne, presque six fois moins qu'au précédent pic du 1er avril.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.