Deux-Sèvres : un propriétaire retrouve son appartement rempli de déchets jusqu'au plafond

Deux-Sèvres : un propriétaire retrouve son appartement rempli de déchets jusqu'au plafond
Même les voisins ne se sont pas rendus compte de la situation (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 06 août 2017 à 21h13

Le locataire pourrait être atteint du syndrome de Diogène, une maladie qui pousse les personnes à entasser toutes sortes d'objets, y compris des détritus.

Bouteilles vides, prospectus, papier toilette, excréments... Le propriétaire d'un appartement à Thouars, dans les Deux-Sèvres, a eu la mauvaise surprise de retrouver l'appartement qu'il louait depuis quatre ans rempli de déchets jusqu'au plafond, rapporte France Bleu Poitou.



Le propriétaire a publié une vidéo pour illustrer l'état dans lequel était son logement lorsqu'il a ouvert la porte. L'accumulation de déchets était telle que celui-ci peinait à entrer et avancer dans son appartement.



UN LOCATAIRE "GENTIL, POLI"

Au total, il a fallu 240 sacs de 120 litres au propriétaire et à ses amis pour évacuer tous les déchets de l'appartement. Ce dernier devra être rénové du sol au plafond avant de redevenir habitable.

"Comment peut-on vivre dans une telle accumulation de déchets ? Cette situation n'est pas compatible avec des conditions décentes de vie", s'interroge Patrice Pineau, le maire de la commune, auprès de la radio locale.

Les voisins, eux, ne s'étaient rendu compte de rien. "Je l'ai vu une fois, il était gentil, poli, il m'a dit bonjour. Il faisait propre sur lui", témoigne ainsi Bénédicte.

Il se pourrait que l'ex-locataire des lieux soit atteint d'un syndrome de Diogène, qui pousse certaines personnes à accumuler des affaires jusqu'à l'extrême, dans un état d'insalubrité.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
196 commentaires - Deux-Sèvres : un propriétaire retrouve son appartement rempli de déchets jusqu'au plafond
  • Vous laisser la vidéo avec le nom de la personne, visiblement malade. ?! C'est quoi, du lynchage médiatique ? Bravo

  • Et après, on s'étonne que les propriétaires ne veulent plus louer.
    Trop d'impôts, de taxes diverses etc..... plus tous les risques ce n'est pas intéressant.
    C'est le parcours du combattant.

  • Bonjour à tous, pour travailler dans le domicile je peux vous dire que c'est n'y de faute du locataire n'y du propriétaire! mais du bon système français. OUI ce que vous voyez la n'est rien comme condition de vie, nous avons des mission de tutelle et je peux vous dire que la dernière: GANTS, combinaison, fumigène de désinfection, masque avec cartouche enfin une tenu de cosmonaute .Pour vous dire que 2 jours de travaille à 4 personnes. Toutes les personnes bien placée dans leur bureau sont bien au courant lui retienne 150 euros par moi pour faire une désinfection des lieu 1 fois par an,et tenais vous bien le propriétaire habite au-dessus et ne peu pas la déloger. Le corps médicale ne veux pas lui reconnaitre un problème donc y a cas faire comme sa!!!!! et je suis en région Auvergne donc je n’ose imaginais dans les grande ville la misère. Tutelle, juge des tutelles, assistante sociale ect.....Mais c'est personne vont vous dire qu'ils ont trop de travail! Oui je suis d'accord enfin un bon problème d'état qui sans moque (le monde des bisounours). alors vive le maintien à domicile et notre travail qui est bien mal reconnu et surtout mal payé une vocation pour bien le faire.

  • tout cela a du attirer souris et autres charmantes bêbêtes et en prime une odeur nauséabonde, les appartements sont bien isolés pour les voisins n'aient rien senti !!

  • cette situation n'est pas la faute ni du proprietaire ni du locataire

    le propriétaire a loué à une personne malade sans que ni l'un ni l'autre ne le sache

    le syndrome de Diogène n'est pas apparent sauf,souvent dans l'état de l'appartement