Deux morts, 292 gardes à vue : la victoire des Bleus entachée par des incidents

Chargement en cours
Des supporters devant le drugstore Publicis des Champs-Élysées, dimanche 15 juillet
Des supporters devant le drugstore Publicis des Champs-Élysées, dimanche 15 juillet
1/2
© AFP, GERARD JULIEN

Orange avec AFP, publié le lundi 16 juillet 2018 à 11h33

VIDÉO. La France entière a célébré la victoire des Bleus dimanche soir, mais la fête a été gâchée par de nombreux incidents à travers le pays. Les forces de l'ordre ont placé 292 personnes en garde à vue à travers toute la France dont 90 à Paris, où le Drugstore Publicis des Champs-Élysées a été pillé. 

Aux scènes de liesse ont succédé des images de violence. Dimanche soir, l'exploit de l'équipe de France a été endeuillée par plusieurs accidents mortels. À Annecy, en Haute-Savoie, un homme s'est tué en sautant dans un canal qui ne comportait pas suffisamment d'eau, tandis qu'à Saint-Félix, dans l'Oise, un automobiliste s'est encastré au volant de sa voiture dans un platane.  Trois enfants, âgés de 3 et 6 ans, ont également été gravement blessés après avoir été renversés par une moto à Frouard, en Meurthe-et-Moselle.

PARIS : DES MAGASINS VANDALISÉS SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES

Alors que tout le pays se soulevait pour fêter la victoire des Bleus en finale de la Coupe du monde, des incidents ont éclaté dans plusieurs villes de France. Dans la capitale, le Drugstore Publicis des Champs-Élysées a été saccagé par une trentaine de personnes qui ont pillé des bouteilles de vin et de champagne, avant d'être dispersés par les forces de l'ordre.

Des affrontements entre la police et des groupes d'individus ont eu lieu par endroit, à grand renfort de jets de bouteilles ou de chaises. Vers 23h30, les forces de l'ordre ont dispersé les derniers récalcitrants avec des canons à eau. 

MOUVEMENTS DE FOULE À LYON

À Lyon, dans la ville du ministre de l'Intérieur, l'ambiance a dégénéré dès le début de soirée aux abords de la place Bellecour, où 20.000 personnes s'étaient amassées devant un écran géant. Des fumées ont provoqué des mouvements de foule dans le public et quelques groupes se sont opposés aux forces de l'ordre.

À Marseille, plusieurs incidents ont éclaté autour du Vieux-Port et de la fan zone. " ll y a eu de nombreux jets de projectiles, deux membres des forces de l'ordre ont été blessés, et 10 personnes ont été interpellées", a rapporté un porte-parole de la police. Peu avant 23 heures, la situation était redevenue calme. 

À Ajaccio, quelques échauffourées ont éclaté après le coup de sifflet final entre les supporters des Bleus et des partisans de la Croatie, ont rapporté les pompiers et les services de la préfecture à l'AFP. Il n'y a pas eu de blessés. À Strasbourg ou à Rouen, quelques affrontements ont eu lieu entre des groupes de "casseurs" et les forces de l'ordre. Sept personne ont été interpellées dans la capitale de la Seine Maritime.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU