Deux membres de Noir Désir démentent les accusations visant Bertrand Cantat

Deux membres de Noir Désir démentent les accusations visant Bertrand Cantat©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 01 décembre 2017 à 19h40

Ce jeudi, le magazine Le Point a publié une enquête explosive sur les accès de violence de Bertrand Cantat avec plusieurs de ses compagnes. Une enquête dans laquelle un ancien membre du groupe Noir Désir témoigne sous anonymat.

« C'est un vrai pervers narcissique, explique-t-il dans les colonnes de l'hebdomadaire. Nous avons tous décidé de mentir. Nous étions tous sous son emprise. » Nouveau rebondissement, ce vendredi, avec une vidéo publiée sur Facebook par deux autres membres de Noir Désir pour réfuter ces accusations de violence, notamment sur sa compagne en 1989 que le chanteur aurait tenté d'étrangler, mais également sur son ex-épouse Kristina Rady qui s'est donnée la mort en 2010.

« Nous demandons à la direction du Point de nous présenter des excuses »

Extraits : « Cet article fait état d'un mystérieux membre de Noir Désir qui s'exprimerait sous couvert d'anonymat. Nous sommes clairement mis en cause dans ces propos », lance Denis Barthe, ex-batteur du groupe, aux côtés de Jean-Paul Roy, ex-bassiste. Nous tenons à dire que nous réfutons totalement ce qui a été dit dans cet article. Nous demandons à la direction de la revue de nous présenter des excuses dans les plus brefs délais. » Ce à quoi le directeur du Point, Etienne Gernelle, a réagi dans la foulée avec virulence : "Denis Barthe a le culot de demander au Point des excuses... Il peut attendre longtemps !".

Bertrand Cantat a été condamné à huit ans de prison pour avoir tué en 2003 à Vilnius, sa compagne de l'époque, l'actrice Marie Trintignant. Elle avait succombé à ses coups après une violente dispute. Le quatrième et dernier membre du groupe, le guitariste Serge Teyssot-Gay, n'a pas souhaité réagir.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Deux membres de Noir Désir démentent les accusations visant Bertrand Cantat
  • SI c'est vrai ce mystérieurx membre de noirdez témoigne à visage découvert.
    Il est facile de charger quelqu'un dont on sait qu'il ne se défendra pas, qu'on lui foute la paix maintenant/

    L'anonymat, la délation reviennent effectivement...
    dégueulasse.

  • SI c'est vrai ce mystérieurx membre de noirdez témoigne à visage découvert.
    Il est facile de charger quelqu'un dont on sait qu'il ne se défendra pas, qu'on lui foute la paix maintenant/

    L'anonymat, la délation reviennent effectivement...
    dégueulasse.

  • moi je pense que tous vos avis sont arbitraires, c est de la délation anonyme, qui nous renvoie aux sombres heurse de la france et de la collaboration. on dirait une meute de chiens affames courir après un animal malade!! c est encourant, et faible, berk!!!!

  • moi je l'aime ce mec, j'ai de la compassion, je ne cautionne pas du tout ce qu'il a fait mais j'aimerais comprendre
    un homme "normal" ne tue pas, n'importe qui sos l'emprise de je ne sais quelle substance, d'une "maladie" peut commettre l'irréparable
    et ce mec a un bon fonds qui fait que je l'aime sans l'excuser
    et parce que aussi vous le détestez, je l'aime
    et pourtant, je ne le connais pas et pas fan de sa musique

    comme je suis d'accord avec vous motionel...
    à tous ceux qui hurlent, n'oubliez jamais que personne n'est à l'abri de l'irréparable, et que Cantat a pris perpet à vie en lui même...alors oui un peu de compassion ne ferait pas de mal.

  • aux journalistes et médias je préfére écouter le cd de Cantat bien que je n'approuve pas ses violences que de voir sans cesse les photos de terroristes ???