Deux Français sur trois favorables au service national universel

Deux Français sur trois favorables au service national universel
Des jeunes recrues du service militaire volontaire, le 10 juillet 2018, à Rozerieulles.

, publié le samedi 14 juillet 2018 à 08h40

Prévue pour 2019 par le gouvernement, la mise en place d'un service obligatoire d'un mois minimum gagne en popularité.

L'idée fait tranquillement son chemin dans l'opinion publique. Selon un sondage réalisé pour Franceinfo et Le Figaro et publié vendredi 13 juillet, 65% des Français interrogés se disent favorables à l'instauration du Service national universel (SNU) obligatoire. Cette part est en progression de 6 points en comparaison à l'an dernier, où seulement 59% des sondés approuvaient la mesure.

"300.000 à 400.000" jeunes par an

Fin juin, le gouvernement a annoncé qu'il allait progressivement mettre en place, à partir de l'été 2019, un service national universel composé d'une première phase obligatoire d'un mois, puis d'une éventuelle mission facultative de trois à douze mois, "pour ceux qui ont envie de s'engager davantage encore". "Je tiens à cette réforme de société que sera le service national universel", et "la communauté militaire aura un rôle à jouer", a déclaré Emmanuel Macron vendredi 13 juillet, dans un hommage appuyé aux armées.



Selon Yannick Blanc, président de l'Agence du service civique, 300.000 à 400.000 jeunes par an, soit la moitié d'une classe d'âge, pourraient d'ici quelques années se porter volontaires pour effectuer un service civique, dans le cadre du futur SNU. "Il faut que la société toute entière s'approprie le dispositif, il faut partir de l'expérience réussie pour dire qu'on peut accueillir des jeunes un peu partout dans la société", estime t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.