Deux écoles fermées à cause d'une épidémie de gastro-entérite

Deux écoles fermées à cause d'une épidémie de gastro-entérite
une école de Cenon fermée le 5 mai 2020.

, publié le jeudi 11 février 2021 à 13h28

Une école d'Essonne et une autre de Haute-Garonne ont été fermées cette semaine après de nombreux cas de gastro-entérites. 

Grâce au port du masque et aux gestes barrières imposés par la crise du Covid-19, les maladies hivernales comme la grippe ou la gastro-entérite sont en très forte baisse cet hiver. Mais la gastro-entérite a fait ses derniers jours son retour, parfois de façon très violente et virulente.




A Gragnague, près de Toulouse (Haute-Garonne), une école a décidé mercredi 10 février de fermer ses portes après que quelque 120 élèves ont été victimes de vomissements et diarrhée.

"L'idée est de casser le cycle de contamination dans une situation dont nous ne connaissons toujours pas la cause", a expliqué à 20 minutes Alexandre Pelangeon, responsable départemental Santé et Environnement à l'agence régionale de Santé (ARS).

L'ARS a lancé plusieurs analyses pour faire le jour sur cette épidémie. Si l'hypothèse d'un agent pathogène dans l'eau du robinet a vite été écartée, les résultats de l'enquête sur les repas servis à la cantine mardi 2 février, à la veille d'une grosse vague de cas de vomissements et diarrhées , ne sont toujours pas tombés. L'ARS table sur une transmission "manuportée", par contact entre écoliers d'abord, puis au sein de certaines familles.

L'école Victor-Duruy, à Montgeron, en Essonne, a connu le même sort, rapporte Le Parisien. Plusieurs dizaines d'élèves, sur 180 au total, ont été touchés et l'établissement est fermé jusqu'à la fin de la semaine. "Les premiers cas ont commencé le mardi 2 février. Mes enfants de 4 et 5 ans ont été malades le samedi, je l'ai été aussi. Heureusement, c'est rentré dans l'ordre rapidement. Ca a été fulgurant, c'est inquiétant, on se pose beaucoup de questions", explique une mère de famille au quotidien.

"L'intoxication alimentaire a été écartée car certains des enfants malades n'avaient pas mangé à la cantine. Des tests antigéniques ont été effectués sur les adultes, qui se sont révélés négatifs, ce qui permet d'exclure à ce jour le Covid", a précisé le cabinet du maire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.