Deux chômeurs attaquent Pôle emploi pour des formations "bidon"

Deux chômeurs attaquent Pôle emploi pour des formations "bidon"
pôle emploi

Orange avec AFP, publié le mardi 27 juin 2017 à 16h30

Deux demandeurs d'emploi vont déposer un recours contre Pôle emploi pour des formations financées par l'organisme qu'ils jugent inutiles.

En juin 2016, les deux hommes ont souhaité suivre une formation en cuisine.

Ils ont été envoyés auprès de l'organisme ISP par Pôle emploi. "Conditions matérielles ahurissantes", "locaux quasiment insalubres", intervenant "formé pour dispenser des cours à des serveurs" : à l'automne, d'autres stagiaires dénoncent ces conditions de stage.

En janvier 2017, des rassemblements sont organisés devant le Pôle emploi de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis). A la suite de cela, l'un des deux plaignants est exclu de la formation, et l'autre non convoqué à l'examen. Les deux plaignants sont aujourd'hui soutenus par la CGT-Chômeurs. Le syndicat a appelé à un rassemblement devant la direction générale de Pôle emploi à Paris.

► "On ne cherche pas à rendre service aux chômeurs mais à les sortir des statistiques"

La formation qu'ont suivie les deux chômeurs faisait partie du plan "500.000 formations" lancé en 2016. Pour Denis Gravouil, négociateur assurance-chômage pour la CGT, "la promesse de la formation n'a pas été tenue, c'était une escroquerie", a-t-il expliqué au micro de RTL. "En 2016, beaucoup de formations comme celle-ci ont été montées à la hâte par des centres de formation qui n'en étaient pas vraiment", avant d'ajouter "on ne cherche pas à rendre service aux chômeurs mais à les sortir des statistiques."

Les deux plaignants demandent chacun 50.000 euros pour préjudice financier et moral. Si leur recours n'aboutit pas, l'action se poursuivra devant le tribunal administratif, a déjà prévenu leur avocate, Emilie Videcoq.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU