Des vautours assassins sèment la terreur en Haute-Loire

Des vautours assassins sèment la terreur en Haute-Loire©Panoramic

, publié le dimanche 28 juin 2020 à 16h25

Depuis début juin, en Haute-Loire, des vautours fauves s'attaquent à des animaux vivants. Sur six attaques, près d'une dizaine de bovins et d'ovins ont été tués, relate Le Parisien.

« Les vautours n'attaquent pas des animaux vivants et mobiles » soutenait, mercredi 24 juin, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Les faits viennent tristement prouver le contraire. Début juin, à Saugues (Haute-Loire), commune de 1700 habitants connue pour son musée de la Bête du Gévaudan, s'est déroulé un spectacle des plus morbides : plusieurs vautours ont sauvagement attaqué une vache, rapporte le Parisien. Le lendemain, 75 d'entre eux s'acharnaient encore sur le cadavre de l'animal. Le surlendemain, ils étaient une centaine.



Non loin du Puy-en-Velay, dans les communes de Torsiac, Lubilhac, Couteuges, Chanaleilles, ou encore Thoras, les offensives se sont multipliées, avec toujours plus de violence. À Torsiac, les vautours ont pris pour cible un agneau nouveau-né. Heureusement, le petit animal a pu être sauvé. « A chaque fois, les vautours s'en sont pris à des animaux qui étaient bien vivants, il n'y a aucun doute là-dessus », assène dans le quotidien la présidente des Jeunes Agriculteurs 43, Laurine Rousset.

"Enlever les œufs des nids"

Qu'importent les dires de la LPO, l'éleveuse ne compte pas se laisser faire. Elle et ses camarades agriculteurs de Haute-Loire ont pris rendez-vous avec la préfecture le 2 juillet. Ils y négocieront "un plan départemental", ainsi qu'une indemnisation de l'État, compte tenu des dégâts occasionnés. « Nous demandons que des œufs soient enlevés des nids et des tirs d'effarouchement effectués. On voit bien que le vautour, une espèce protégée, prolifère dans le département. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.