Des tonnes de kérosène larguées au-dessus des Alpes

Des tonnes de kérosène larguées au-dessus des Alpes©Reuters

6Medias, publié le mardi 29 mars 2016 à 20h00

Peu de temps après son décollage d'Orly, alors qu'il prenait la direction de l'île Maurice, un Boeing B747 de la compagnie Corsair a dû effectuer un atterrissage d'urgence. Mais pour faire cette délicate manoeuvre, l'appareil a dû larguer 70 tonnes de kérosène sur les Alpes et le Jura suisse, l'un des plus importants carrefours aériens européens.

Un largage qui inquiète la population, qui craint des répercussions écologiques.
Selon Le Dauphiné Libéré, le risque de pollution serait nul tant qu'elle s'effectue à plus de 2000 mètres d'altitude. À cette hauteur, le carburant se transforme en fines gouttelettes qui s'évaporent dans le ciel. Seule une très faible quantité de kérosène est alors susceptible d'atteindre le sol.Cette procédure n'est pas inhabituelle au contraire ! Elle a même un nom, on l'appelle "fuel dumping". Elle se fait en revanche selon des prescriptions strictes. L'appareil a pu se poser à Roissy vers 23h10 sans problème, raconte Le Dauphiné Libéré.
Lorsque des problèmes techniques contraignent un aéronef à réaliser un atterrissage d'urgence, il réduit son poids en larguant son carburant à une altitude minimale prescrite. Cette technique avait été massivement utilisée le 11 septembre 2001 par les pilotes forcés d'atterrir en urgence dans bon nombre d'aéroports

Vos réactions doivent respecter nos CGU.