Des tags antisémites découverts sur le domicile de la mère d'une des victimes de Merah

Des tags antisémites découverts sur le domicile de la mère d'une des victimes de Merah
Latifa Ibn Ziaten, la mère de l'une des victimes de Mohamed Merah.

, publié le lundi 10 juin 2019 à 12h10

Latifa Ibn Ziaten, la mère de l'une des victimes de Mohamed Merah, a découvert des tags antisémites sur les murs de sa maison lundi 10 juin.

"En me réveillant ce matin, c'est sous le choc que j'ai découvert ces tags sur les murs de ma maison". Le domicile de Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohamed Merah, un militaire assassiné à Toulouse en 2012, a été vandalisé dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 juin, a-t-elle indiqué sur Twitter photos à l'appui.

Sur les murs, on peut lire en lettres noires des messages antisémites et des menaces de mort.

"Une nouvelle fois, je suis prise pour cible. J'ai déposé plainte. J'espère que les coupables seront retrouvés et punis de leur acte haineux", écrit Latifa Ibn Ziaten sur Twitter. 



Latifa Ibn Ziaten "ne se sent plus en sécurité"


Selon son avocate, Me Samia Maktouf, contactée par BFMTV, Latifa Ibn Ziaten va porter plainte pour "apologie du terrorisme", "violation de domicile" et "menace de mort". Elle affirme par ailleurs que Latifa Ibn Ziaten, également fondatrice de l'association IMAD pour la jeunesse et la paix, "ne se sent plus en sécurité aujourd'hui". Elle en appelle au ministre de l'Intérieur pour que son "intégrité physique soit assurée."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.