Des sans-papiers occupent brièvement l'aéroport de Roissy pour dénoncer le rôle d'Air France dans les expulsions

Des sans-papiers occupent brièvement l'aéroport de Roissy pour dénoncer le rôle d'Air France dans les expulsions
Des avions d'Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 19 mai 2019 à 20h22

Organisé à l'appel de deux collectifs, le rassemblement visait également à dénoncer la politique d'asile du gouvernement. 

Entre 200 et 500 sans-papiers ont occupé dimanche 19 mai pendant deux heures le terminal 2F de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle pour dénoncer "la collaboration d'Air France" dans les expulsions et plus généralement la politique d'asile du gouvernement, le traitement des sans-papiers et les expulsions.


Le collectif des "Gilets Noirs" et celui de La Chapelle debout! ont demandé qu'Air France "stoppe toute participation financière, matérielle, logistique ou politique" aux reconduites à la frontière. Les collectifs ont également dénoncé "les pressions" sur le personnel d'Air France et sur les passagers qui s'opposent aux expulsions.


Une délégation de "Gilets Noirs" a été reçue en fin d'après-midi par des responsables d'Air France qui se sont engagés "à faire part des doléances auprès de la direction", selon un membre de la Chapelle debout!.


Fin janvier, entre 200 à 300 personnes sans papiers et demandeurs d'asile s'étaient rassemblés devant la préfecture de police de Paris pour réclamer leur régularisation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.