Des particules radioactives mystérieuses affolent les réseaux sociaux

Des particules radioactives mystérieuses affolent les réseaux sociaux©Panoramic

6Medias, publié le dimanche 09 avril 2017 à 13h48

Fin octobre, un incident est survenu au sein du réacteur de recherche à eau lourde de Halden, en Norvège. En janvier, un relevé fait état de traces d'iode 131 radioactif dans l'air en Europe, notamment en Pologne et en France.

Il n'en fallait pas plus pour affoler les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont mis en relation les deux évènements, rapporte le Parisien dans son édition du 9 avril, et ont crié au scandale d'Etat, soupçonnant un accident nucléaire qui aurait été caché.

Les rumeurs enflaient tellement, que l'Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN) a enquêté sur la provenance de ces particules radioactives. D'après l'institut, ces particules ne proviennent pas de Norvège. Le rapport souligne également que ces particules sont présentes dans une quantité "1 000 fois plus faible" que celle observée en France après l'accident nucléaire de Fukushima.

"Ces niveaux sont sans aucune conséquence sanitaire et ne nécessitent en aucun cas la prise d'iode", précise le rapport, relayé par le Parisien. D'autre part, il précise que certaines institutions ont l'autorisation de rejeter des substances radioactives, comme des centrales nucléaires, des centres de recherches ou des industries". Mais à ce jour, personne ne peut dire avec précision d'où proviennent ces mystérieuses particules.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU