"Des milliers" de vidéos pornographiques illégales signalées par Osez le féminisme

"Des milliers" de vidéos pornographiques illégales signalées par Osez le féminisme©PHILIPPE HUGUEN / AFP

publié le lundi 24 janvier 2022 à 14h25

Des images "intolérables qui contreviennent au droit pénal et international, mais restent accessibles à toutes et à tous sur les sites pornographiques". Voici ce que dénonce l'association Osez le féminisme, qui a lancé une campagne de signalements sur Pharos. 

Actes de torture et de barbarie, incitations à commettre des crimes et des délits, pédocriminalité, viols, apologie de la haine raciale... L'association Osez le féminisme a signalé 200 contenus illégaux hébergés par des sites pornographiques sur le site du ministère de l'Intérieur Pharos, soit plusieurs milliers de vidéos illégales.

Des sites bien connus du grand public

Selon les informations de franceinfo, ces vidéos sont hébergées sur des sites bien connus du grand public, tels que Pornhub ou encore Jacquie et Michel, dans des catégories clairement identifiées comme "inceste", "prise de force", "étouffement"... 




"Le consentement de ces femmes est extorqué, dénonce le collectif. Les vidéos des violences sexuelles qu'elles ont subies sont postées sur Internet, elles subissent des humiliations à grande échelle qui ont des conséquences physiques et psychologiques catastrophiques." 

L'association espère voir les contenus supprimés "dans les 15 jours" et a appelé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à réagir. 

Déjà 500 hommes mis en cause

Osez le féminisme est engagée depuis plus de dix ans contre le système pornocriminel et dénonce "une espèce d'impunité autour de ces vidéos". L'association est à l'origine de la mise en cause de plus de 500 hommes, dont huit producteurs et acteurs dans le cadre de l'affaire French Bukkake

La plateforme Pharos est, elle, davantage utilisée dans le cadre de signalements de vidéos en lien avec la radicalisation et le terrorisme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.