Des lycéens travaillant jour et nuit : nouveau scandale chez Miss France

Des lycéens travaillant jour et nuit : nouveau scandale chez Miss France©Capture Le Parisien

publié le mercredi 25 janvier 2023 à 21h10

Pour coudre certaines tenues du dernier concours Miss France, diffusé en décembre 2022 sur TF1, des élèves du lycée professionnel Octave-Feuillet de Paris ont dû travailler nuit et jour. Le rectorat de Paris a dû intervenir, révèle Médiapart. 

Déjà régulièrement pointé du doigt, le concours Miss France fait face à une nouvelle polémique.

En décembre dernier, des élèves du lycée de la mode et des métiers d’art Octave-Feuillet, à Paris, ont réalisé cinq robes pour les finalistes du concours de beauté. Si leur travail a été salué, entre autres, par la ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnelle, Carole Grandjean, Médiapart révèle, mercredi 25 janvier, que ces mêmes élèves ont dû travailler jour et nuit pour confectionner les fameuses tenues portées par les candidates lors de l’émission diffusée sur TF1.



Une alerte du rectorat

D’après Médiapart, le rectorat et la médecine scolaire ont été alertés durant la semaine du concours que certains élèves, pour la plupart mineurs, ont travaillé jusqu’à tard dans la nuit, plusieurs jours de suite, pour finir ces tenues à temps. Ils auraient même été contraints de dormir dans l’établissement, parfois même dans l’atelier, rapporte le média en ligne. Ce n’est que la veille du concours que “la directrice s’est vue sommée de ne plus faire travailler d’élèves la nuit au lycée”, précise un membre de l’équipe pédagogique du lycée parisien.

“Cette année, ce projet a conduit, en raison notamment de contraintes de livraison de fournitures, à exposer quelques élèves de l’établissement à un rythme de travail trop soutenu dans les derniers jours précédant la manifestation”, confirme le rectorat de Paris auprès du média. Des fournitures, qui dans le cadre d’un partenariat, auraient été fournies par la société Miss France. Le rectorat précise avoir pris "les dispositions nécessaires pour faire cesser" la situation "dès qu’il a été prévenu" de celle-ci.

Un calendrier de réalisation des tenues défini par les professeurs

Contactée par Médiapart, la société qui produit le concours Miss France a indiqué avoir donné des directives au lycée dès octobre 2022, “soit 6 à 7 semaines” à l’avance, “pour la confection de ces cinq costumes”. Le producteur de l’émission ajoute que ce sont les professeurs “qui ont défini le calendrier de réalisation.” Aucun "souhait additionnel" n’a été formulé, précise-t-il.

De son côté, l’entourage de la ministre Carole Grandjean indique que celle-ci n’avait pas eu "connaissance de ces conditions" de travail. En plus du concours Miss France, les élèves produisent chaque année des tenues pour le défilé annuel “des Catherinettes”, qui a lieu en novembre. Deux événements proches, qui donnent une forte pression aux élèves.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.