Des commissariats franciliens visés par des appels avec des chants islamistes

Des commissariats franciliens visés par des appels avec des chants islamistes
Un commissariat de police à Vincennes, le 5 mars 2012.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 10 octobre 2019 à 12h58

Une plainte pour apologie du terrorisme a été déposée.

Le préfet de police a déposé une plainte pour "apologie du terrorisme", alors que plusieurs commissariats franciliens ont reçu des appels téléphoniques avec des chants islamistes, a-t-on appris mercredi 9 octobre auprès de la Préfecture de police de Paris.

"Le préfet de police a déposé plainte contre X pour apologie du terrorisme auprès du procureur de Paris", a précisé la PP, confirmant une information de BFMTV. La chaîne d'information en continu évoque des commissariats situés à Asnières, dans les Hauts-de-Seine, à Drancy, en Seine-Saint-Denis et à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne.


"Ma kalache est armée (...) c'est Valls qu'il faut remercier", ou "ceinture C4 branchée, dans une foule déclenchée, j'explose des Français", peut-on entendre dans les chants, indique Cnews. Dans d'autres appels, l'interlocuteur récite le texte de revendication des attentats de Paris, en 2015.

Jeudi dernier , l'épicentre du pouvoir policier parisien a été victime d'une attaque par un de ses employés, qui a tué quatre fonctionnaires à coups de couteau.

Selon l'enquête en cours, Mickaël Harpon, 45 ans, informaticien à la PP depuis 2003, se serait converti à l'Islam, avant de se radicaliser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.