Déradicalisation : "on a bricolé", révèle le rapport de deux sénatrices

Déradicalisation : "on a bricolé", révèle le rapport de deux sénatrices

Esther Benbassa, sénatrice EELV lors d'un débat au Sénat, le 22 mars 2016.

Orange avec AFP, publié le mercredi 22 février 2017 à 09h00

Deux sénatrices, Esther Benbassa, écologiste, et Catherine Troendlé, élue LR, estiment, d'après les premières conclusions rendues publiques le 22 février, que les dispositifs mis en place par le gouvernement pour lutter contre la radicalisation sont des échecs relatifs. Explications.


"On a fait un peu dans l'amateurisme".

Tels sont les termes sans appel des deux sénatrices sur tout ce qui a été mis en place depuis un an. D'après ces deux élues, à qui on a confié cette mission d'information il y a tout juste un an, les mesures n'ont pas prouvé leur efficacité et les acteurs sont dans l'ensemble incompétents.


Pour en arriver à cette conclusion, des chercheurs, des préfets, des ministres, et plusieurs associations ont été entendues par les deux femmes. "On a découvert des choses auxquelles on ne s'attendait pas, explique Esther Benbassa sur Franceinfo. On a découvert que toutes les associations n'étaient pas à la hauteur". Pour elle, le gouvernement a confondu vitesse et précipitation. "On n'était pas assez outillés, on a bricolé".


Ainsi, pour les deux sénatrices, le gouvernement s'est engouffré dans les problèmes de radicalisation dès 2014, et a accéléré le mouvement dès 2015, avec les attentats. Mais, il manquait des prestataires compétents, avec de solides formations, pour parer à ces problèmes. Esther Benbassa ne rejette pas pour autant exclusivement la faute sur les autorités "qui ont fait comme elles ont pu, face à ce phénomène de radicalisation si complexe".


L'exemple le plus criant de cet échec est le centre de déradicalisation situé en Touraine à Pontourny, censé accueillir des volontaires au désembrigadement. Il est vide depuis près de deux semaines avec le départ du dernier pensionnaire.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
251 commentaires - Déradicalisation : "on a bricolé", révèle le rapport de deux sénatrices
  • Elle se monte à combien la facture de ce bricolage raté ?

  • qu'attendre des socialistes qui ne sont que des ideologues laxistes et ils n'ont même pas honte

  • Avec les Socialistes, cela fait 5 ans qu'ils bricolent, rappelez vous la caisse à outils du "bricoleux" en chef.

  • comme si on avait besoin d un rapport de 2 senatrices pour savoir ca .....!!! vraiment rien a faire ces ''' senateurs '' !
    ca fait bientot 5 ans en france qu on b r i c o l e dans tous les domaines et a tous les niveaux .......!!!

  • Encore un raté de cette gauche donneuse de leçon.
    Tout en sachant que la droite à laisser faire.
    Tous ces politique de métiers sont trop occupés à leurs intérêts personnels, pour prendre en charge un problème crucial pour notre démocratie.
    LAMENTABLE
    Un seul mot d'ordre DEHORS et pour toujours.